L'élimination du HSV de la Coupe UEFA, des £uvres du Rapid Bucarest, a fait mal. L'entraîneur, Thomas Doll, a été le premier à réinsuffler courage à ses troupes. L'ancien international, d'un naturel prudent, a même exprimé son ambition : " Nous nous sommes juré d'oublier le plus vite possible ce revers par de bonnes performances. Mes joueurs sont prêts à se bat- tre pour la deuxième place. Nous voul...

L'élimination du HSV de la Coupe UEFA, des £uvres du Rapid Bucarest, a fait mal. L'entraîneur, Thomas Doll, a été le premier à réinsuffler courage à ses troupes. L'ancien international, d'un naturel prudent, a même exprimé son ambition : " Nous nous sommes juré d'oublier le plus vite possible ce revers par de bonnes performances. Mes joueurs sont prêts à se bat- tre pour la deuxième place. Nous voulons nous qualifier pour la Ligue des Champions. Dès maintenant, nous nous concentrons sur cet objectif ". Le capitaine, Daniel Van Buyten, partageait cet optimisme. " Si nous continuons à afficher pareille mentalité, peu d'équipes pourront nous freiner. Notre feu doit revenir. Je ne me tracasse guère en voyant la forme que détiennent Rafael van der Vaart et Sergej Barbarez ", a déclaré notre compatriote au quotidien Die Welt. Les projets d'avenir du club hanséatique se précisent. Les places vont devenir de plus en plus chères. Après quelques faibles prestations, le gardien Stefan Wächter a dû laisser sa place à Sascha Kirschstein. Doll a annoncé qu'il ferait confiance au portier de 25 ans jusqu'en fin de saison. Le directeur sportif, Dietmar Beiersdorfer, cherche déjà deux avants de classe pour accroître la concurrence. Il a déjà Ailton et Benjamin Lauth. Les routiniers Barbarez (34 ans), Stefan Beinlich (34 ans) et Bastian Reinhardt (30 ans) ont refusé une prolongation de contrat revue à la baisse. L'international bosniaque a provoqué un certain tumulte car il est le meilleur finisseur du club avec huit buts et atteint un niveau particulièrement élevé ces dernières semaines : " Qu'ai-je encore à prouver ? Je regrette le manque de respect qu'implique la proposition du club ". Le pouvoir d'achat du HSV va sensiblement augmenter ces prochaines années car il a conclu un contrat lucratif de trois ans avec Emirates Airlines, qui sera son sponsor maillot dès la saison prochaine. Un deal estimé à quinze millions d'euros. " Nos ambitions sont similaires ", a déclaré le scheik Ahmed binSaeed Al-Maktoum. " Nous voulons tous deux être les meilleurs dans notre branche ". F. VANHEULE