Nul n'aurait pu prévoir que le joueur qui, le 8 mars 1995, à 17 ans, effectua ses débuts pour Leicester City, allait, 14 ans plus tard, continuer à faire la une des pages football. Et pourtant, Emile Heskey, l'attaquant si timide à l'époque, a entamé son mandat à Aston Villa, sa nouvelle équipe, en faisant ce en quoi il excelle : marquer. Agé de 31 ans, Heskey a été transféré de Wigan. L'avant, originaire d'Antigua, effectue ainsi son retour parmi l'élite. Ce n'est pas surprenant car il avait déjà opéré son retour en équipe nationale après une parenthèse de quelques années.
...

Nul n'aurait pu prévoir que le joueur qui, le 8 mars 1995, à 17 ans, effectua ses débuts pour Leicester City, allait, 14 ans plus tard, continuer à faire la une des pages football. Et pourtant, Emile Heskey, l'attaquant si timide à l'époque, a entamé son mandat à Aston Villa, sa nouvelle équipe, en faisant ce en quoi il excelle : marquer. Agé de 31 ans, Heskey a été transféré de Wigan. L'avant, originaire d'Antigua, effectue ainsi son retour parmi l'élite. Ce n'est pas surprenant car il avait déjà opéré son retour en équipe nationale après une parenthèse de quelques années. Formé à Leicester, Heskey (1,88m) a connu une carrière pour le moins chaotique. Il a marqué régulièrement mais pas beaucoup pour l'équipe que Martin O'Neill a maintenue en Premier League année après année, en produisant parfois du beau football. Quand le manager a rejoint le Celtic, Heskey a enfin cédé aux appels du pied d'un grand club. Chaque saison, il était question d'un transfert - Heskey était entre-temps devenu international - mais jamais la somme offerte n'était suffisante. Liverpool réussit en 2000, battant son record de club en versant ce qui correspond actuellement à 15 millions d'euros. Heskey était censé conférer une dimension supplémentaire au jeu de Michael Owen et de Robbie Fowler. Un échec selon Ian Rush. Encore que. Durant sa première saison, il marqua 23 buts mais la suivante, il fut souvent question d'un transfert. Tottenham s'intéressait à Heskey mais jamais le manager de Liverpool, Gérard Houllier, n'accorda son blanc-seing à un transfert. En 2004, Rafa Benítez succéda à Houllier. Il ne croyait guère en Heskey qui s'en alla donc, d'abord à Birmingham puis, quand l'équipe fut rétrogradée, au bout de deux ans, à Wigan, où il a joué jusqu'à la semaine dernière. Ne voyant pas de prolongation de contrat, qui arrivait à échéance en juin prochain. Heskey, redevenu international après une mauvaise passe, rêvait de rejouer pour un grand club. O'Neill, qui l'avait entraîné à ses débuts, l'a accueilli bras ouverts. Heskey l'en a remercié en marquant dès son début. CARLO CUDICINI quitte Chelsea pour Tottenham. Agé de 35 ans, le gardien jouait à Londres depuis 1999. Chez les Spurs, il devient un concurrent du controversé Heurelho Gomes. Les Spurs ont récupéré Pascal Chimbonda. Le défenseur polyvalent français avait été vendu à Sunderland l'été dernier. Tottenham a agi de même avec Jermain Defoe. PORTSMOUTH a étoffé son entrejeu en embauchant Hayden Mullins, qui a déjà joué 21 matches cette saison pour West Ham, et Pele, le médian offensif de 21 ans de Porto, international Espoir portugais. ROBINHO continue à faire des vagues. A son retour du Brésil, l'avant de Man. City a été arrêté et interrogé par la police suite à un incident impliquant une jeune fille dans un dancing de Leeds, le 14 janvier. Il a été relâché sous caution. Le Brésilien nie les accusations de viol. Dimanche, Shay Given a subi un examen médical. S'il est jugé en bonne santé, il quittera Newcastle pour Man. City. RYAN GIGGS (35 ans) va sans doute jouer un an de plus. En janvier, il avait laissé entendre qu'il disputait ses derniers mois de championnat mais United est prêt à lui offrir un contrat. Le club a par ailleurs établi un record en préservant ses filets douze matches de suite. D'après The Times, Sir Alex Ferguson est l'homme le plus influent du sport britannique. Lord Sebastian Coe, président de Londres 2012 (les JO) est deuxième devant Cheick Manshour, le propriétaire de Manchester City. PETER T'KINT