Club : Molde Fotballklubb
...

Club : Molde Fotballklubb Inauguration : le 8 avril 1998 contre Lilleström (4-0) Capacité : 11.167 places Cher Magazine, Les routes norvégiennes n'en finissent pas de nous offrir de sublimes paysages que la lumière permanente de juin permet de déguster jusqu'à la dernière miette. Et tout au bout de cet itinéraire féerique, Molde, petite ville du bout du monde... C'est à la sortie de cette sympathique cité que se dresse, dans un cadre exceptionnel, le nouveau stade des Bleu et Blanc locaux. A une centaine de mètres, un hôtel en forme d'immense voile, le Krica Seilet, totalement vitré et dont le bar du dernier étage offre une vue panoramique sur la vallée et le vaisseau réservé au ballon rond. Avec ses alentours impeccablement aménagés, sa façade extérieure en marbre et son portique en pierre, l'arène, construite sur un rocher en bordure du fjord (un premier aspect la rendant déjà unique), se donne des petits airs de centre culturel. Début de la visite par le local de sécurité. Même si les problèmes de violence sont fort peu fréquents, rien n'y est laissé au hasard : un plan du stade est dessiné sur un tableau aimanté. Chaque agent y est représenté par un aimant coloré, ces derniers étant déplacés au fur et à mesure des déplacements des personnes concernées, de manière à toujours visualiser où chacun se trouve et savoir en un coup d'£il qui est le plus proche d'un éventuel lieu d'intervention. Les fenêtres de la salle de presse ont vue sur la mer, de même que le balcon destiné aux locataires des treize luxueuses loges. Celles-ci ne donnent pas directement vue sur le terrain. Les occupants doivent traverser un petit couloir (on se croirait dans un hôtel) pour accéder à leurs sièges à l'air libre. Tout aussi superbe, le salon cossu réservé aux huiles du club. Cette petite perle footballistique, vraiment très classe avec ses multiples peintures contemporaines et sa belle structure de toiture arrondie en métal blanc, propose aussi quelques techniques de pointe, comme son éclairage constitué de phares dirigés horizontalement sur des réflecteurs, ce qui évite tout aveuglement. Il y a aussi le gazon mixte, chauffé, composé de 4 % d'herbe synthétique afin d'être moins glissant. Le local pour les arbitres comprend des douches séparées pour hommes et dames : c'est en effet ici, en 1999, qu'une femme officia pour la toute première fois en temps que juge de touche pour un match officiel. Nous arrivons dans le couloir d'accès aux vestiaires. Les joueurs y sont occupés à faire certains exercices de musculation (le site bénéficie pourtant d'une grande salle de fitness), comme imprimer des va-et-vient latéraux à un caddie de grande surface dans lequel on a déposé des plaques de fonte ! Notre guide appelle l'un d'entre eux : c'est Petter Rudi (ex-Gand, GBA, Lokeren). Vu la qualité des installations que nous venons de découvrir, sûr qu'en matière d'infrastructures, le bougre n'a pas perdu au change ! Rudi Katusic