Lyon a retrouvé le sommet de la hiérarchie française ce week-end. Grâce à un mercato percutant mais également à une éclosion attendue. Miralem Pjanic, transféré à l'été 2008, est pétri de talent. Elevé au Luxembourg, ce joueur bosniaque (il a choisi la nationalité de ses ancêtres après mûre réflexion) avait éclaté à Metz à 18 ans. Courtisé par les plus grands clubs français (le Standard s'était manifesté avant de reculer devant l'importance prise par le joueur), il avait choisi Lyon mais, freiné par une grave blessure, sa première saison en bord de Rhône s'était très mal passée. " A 18 ans, peu de gens l'ont soutenu mais moi, je trouvais qu'il avait déjà fait une saison encourageante ", dit Claude Puel. " Il a fait la bonne démarche en venant à ...

Lyon a retrouvé le sommet de la hiérarchie française ce week-end. Grâce à un mercato percutant mais également à une éclosion attendue. Miralem Pjanic, transféré à l'été 2008, est pétri de talent. Elevé au Luxembourg, ce joueur bosniaque (il a choisi la nationalité de ses ancêtres après mûre réflexion) avait éclaté à Metz à 18 ans. Courtisé par les plus grands clubs français (le Standard s'était manifesté avant de reculer devant l'importance prise par le joueur), il avait choisi Lyon mais, freiné par une grave blessure, sa première saison en bord de Rhône s'était très mal passée. " A 18 ans, peu de gens l'ont soutenu mais moi, je trouvais qu'il avait déjà fait une saison encourageante ", dit Claude Puel. " Il a fait la bonne démarche en venant à Lyon, en se mêlant à la concurrence avec des objectifs de temps de jeu et de densité physique. " Aujourd'hui, débarrassé de son concurrent direct, Juninho, il a su prendre la place qui lui était due. " Je dois encore beaucoup travailler pour être comme Juninho. On ne peut pas me comparer à lui ", se défend-il. Si la comparaison coule de source, c'est parce que Pjanic marque sur coup franc. Que ce soit contre Anderlecht ou Debrecen. Tout cela avec le maillot n° 8, hérité du Brésilien. " A Lyon, ces dernières années, le bourreau habite au numéro 8 ", écrivait L'Equipe cette semaine. Pjanic ne se contente pas d'être décisif sur coup franc. Il l'est également dans le jeu. C'est lui qui a débloqué la situation contre la Fiorentina. " Ce n'était pas facile mais Pjanic a su endosser l'héritage sans problème. Il faut dire que personne ne doutait de ses qualités. Il n'avait été écarté que sur blessure. Et son âge parlait pour lui. A 19 ans, il éclate. Et Puel sait très bien qu'il connaîtra un creux dans la saison ", relatait un journaliste du Progrès. Mais qu'est ce qui fait son succès actuel ? " Il a une vision de jeu superbe et la technique qui va avec. Il est ambitieux et n'a pas froid aux yeux ", affirme Puel. " C'est un des plus grands talents du championnat ", continue Le Progrès. Titulaire à part entière, Pjanic a déjà marqué à quatre reprises. Ce qui fait dire à Bernard Lacombe, le conseiller du président Jean-Michel Aulas. " Pjanic est un phénomène comme on en voit peu. Un futur cador. " CLAUDE MAKELELE, le capitaine du PSG, est au centre d'une polémique née des propos de l'entraîneur de Lorient, Christian Gourcuff qui a déclaré que le joueur était protégé par les arbitres. " Makelele (...) n'est pas arbitré comme les autres. (...) Depuis qu'il est de retour en L1, il bénéficie d'une impunité. Makelele n'était pas comme ça lorsqu'il était en pleine possession de ses moyens. Mais c'est souvent le cas des joueurs en fin de carrière. " L'entraîneur du PSG, Antoine Kombouaré, a vivement répliqué sur RMC : " Mais pour qui se prend-il ? Qu'il dégonfle un peu son cigare. Ce genre de mec mérite des claques dans sa gueule. " CLAUDE PUEL, l'entraîneur de Lyon, a soutenu son staff, montré du doigt par la presse française pour les nombreuses blessures qui accablent le noyau. RAYMOND DOMENECH a dévoilé sa liste pour les matches contre les Iles Féroé et l'Autriche. Patrick Vieira n'en fait toujours pas partie alors qu'il a retenu un quatrième gardien, Nicolas Douchez (Rennes). Il a également commenté les propos de Karim Benzema qui a déclaré " qu'il n'avait pas forcément envie de jouer de tout donner contre la Roumanie ". Le coach : " Il a fait une erreur mais je ne condamne pas pour une phrase. Le terrain est la seule réponse qui compte. " SOULEYMANE DIAWARA, le défenseur de Marseille, a passé la nuit de lundi à mardi au poste après avoir conduit sans son permis. Le lendemain, contre le Real, il a été exclu. Il y a des semaines... BORDEAUX était invaincu depuis le 7 mars. Fin de série contre Saint-Etienne (3-1) sans Kevin Mirallas. ROLAND LAMAH (Le Mans) a disputé l'intégralité de la rencontre contre Sochaux tandis qu' Eden Hazard (Lille) est resté sur le banc à Boulogne. STÉPHANE VANDE VELDE