Marius Mitu porte le numéro 99 au Lierse, David Beckham va peut-être hériter du 77. Becks s'est récemment fait tatouer le chiffre 7 sur le bras mais au Real, ce numéro est dévolu à Raúl, lequel est intouchable. Un double 7 constituerait donc une bonne alternative pour le médian qui, à peine son transfert entériné, s'est envolé en Asie. Ce n'est pas un hasard. Sa tournée l'a mené au Japon, en Malaisie, au Vietnam et en Thaïlande. Beckham effectuera ses débuts pour Madrid le 2 août en Chine. Comme quoi, le transfert d'un footballeur relève énormément du marketing pour l'heure.
...

Marius Mitu porte le numéro 99 au Lierse, David Beckham va peut-être hériter du 77. Becks s'est récemment fait tatouer le chiffre 7 sur le bras mais au Real, ce numéro est dévolu à Raúl, lequel est intouchable. Un double 7 constituerait donc une bonne alternative pour le médian qui, à peine son transfert entériné, s'est envolé en Asie. Ce n'est pas un hasard. Sa tournée l'a mené au Japon, en Malaisie, au Vietnam et en Thaïlande. Beckham effectuera ses débuts pour Madrid le 2 août en Chine. Comme quoi, le transfert d'un footballeur relève énormément du marketing pour l'heure. United empoche 25 millions d'euros pour Beckham, âgé de 28 ans, dont le contrat courait encore deux ans. Le Real ne devra payer dix autres millions que s'il atteint la Ligue des Champions pendant quatre ans d'affilée : 1,25 million par qualification et par saison, une somme doublée s'il atteint les quarts de finale. En principe, United peut donc dormir sur ses deux oreilles : depuis 1998, le Real y parvient avec la régularité d'un métronome. Beckham n'est pas à plaindre non plus. L'Anglais touchera 24 millions d'euros pour quatre saisons. C'est un salaire normal pour les vedettes du Real. Il devra céder la moitié de ses gains en sponsoring au club, comme les autres joueurs. D'après la presse anglaise, Bobby Robson et Terry Venables, tous deux anciens entraîneurs du Barça, ont conseillé à Beckham de rejoindre la Catalogne mais il n'a rien voulu entendre. Il a d'abord été question d'une forme d'échange mais Alex Ferguson n'a pas obtenu Makélélé, n'a pas estimé Geremi, prêté à Middlesbrough, assez bon, et a appris que Roberto Carlos n'était pas davantage bon à prendre. Donc, le transfert s'est conclu en euros. Les supporters n'ont pas du tout apprécié la nouvelle. D'après Peter Kenyon, ce transfert était nécessaire. En mai, il a discuté d'une prolongation avec Beckham mais celui-ci s'était montré tellement réticent que Kenyon a craint qu'il ne parte gratuitement à la fin de son contrat. Personne n'a cru cette explication car Kenyon avait entamé des négociations avec le Real bien avant. D'ailleurs, ce n'est pas non plus la première fois que Ferguson se défait d'un joueur populaire. Paul Ince et Jaap Stam avaient connu le même sort. Mais chaque fois, l'entraîneur est parvenu à museler le mécontentement, grâce à ses résultats. Ferguson a annoncé qu'il envisageait de renforcer l'équipe. Il y est obligé, de préférence avec un nom ronflant, car c'est la grogne. On parle de Ronaldinho, même si, officiellement, le PSG ne veut pas le vendre. D'un coup, les actions de United ont grimpé en flèche. " Une telle indemnité de transfert, en pleine crise économique, a toujours un effet positif ", a commenté un analyste. Le roi est mort, vive le roi. Y compris dans le pays du football. (P. T'Kint)SVEN-GÖRAN ERIKSSON a fait savoir, par son manager, qu'il n'abandonnerait pas son poste de sélectionneur de l'Angleterre pour entraîner le Real. HARRY KEWELL (Leeds) a le choix entre Leeds et Barcelone. DEJANSTEFANOVIC (ex-Sheffield Wednesday, à Vitesse la saison passé) rejoint Portsmouth. Agé de 28 ans, il aurait coûté 2,5 millions d'euros. Il a signé pour trois saisons. PIERRE VAN HOOIJDONK (Feyenoord) a introduit une plainte contre Nottingham Forest et demande des dommages et intérêts.