"Courtrai développe un plus beau football qu'Anderlecht, du moins si nous référons à l'échelle de Barcelone ", déclarait un éditorialiste flamand en décembre. Le jeu affiché par moments par les troupes de Hein Vanhaezebrouck mérite en effet des louanges. Le sceau du maître est visible : Courtrai construit soigneusement depuis l'arrière et entame chaque match avec l'intention de le dominer. Au stade des Eperons d'or, cela a fourni un spectacle agréable et, souvent, les trois points. En déplacement, l'équipe reste fidèle à ses principes mais avec moins de succès. Elle a balayé Genk et Anderlecht dans la première demi-heure mais n'a récolté que six point en 11 matches : maigre moisson.
...

"Courtrai développe un plus beau football qu'Anderlecht, du moins si nous référons à l'échelle de Barcelone ", déclarait un éditorialiste flamand en décembre. Le jeu affiché par moments par les troupes de Hein Vanhaezebrouck mérite en effet des louanges. Le sceau du maître est visible : Courtrai construit soigneusement depuis l'arrière et entame chaque match avec l'intention de le dominer. Au stade des Eperons d'or, cela a fourni un spectacle agréable et, souvent, les trois points. En déplacement, l'équipe reste fidèle à ses principes mais avec moins de succès. Elle a balayé Genk et Anderlecht dans la première demi-heure mais n'a récolté que six point en 11 matches : maigre moisson. Karim Belhocine reste le patron mais le second arrière central, Rami Gershon, est en grand progrès. Courtrai joue souvent avec un back très offensif, un rôle que Brecht Capon a souvent rempli avec verve cette saison. Baptiste Martin est également une option à droite, quand Capon, un titulaire incontesté, glisse dans l'entrejeu. A gauche, Loris Reina (moins défensif) et Moustapha Oussala (moins offensif) sont en balance. La défense courtraisienne avance de beaux chiffres : avec 26 buts à son passif, elle émarge au top 4 de Belgique. Cette ligne de qualité est le principal atout de Courtrai. Comme la saison passée, Nebosja Pavlovic a été un pare-chocs conscient de ses devoirs, même si Gert-Jan De Mets a déjà montré de belles choses à cette position. Dans un rôle plus réservé qu'à ses débuts à Courtrai, Sven Kums dirige la man£uvre et cette fonction lui plaît visiblement. DavyDe Beule et Mohamed Messoudi évoluent généralement en soutien de l'avant-centre et réalisent de belles infiltrations dans les 16 mètres adverses. Enfin, Wouter Vrancken a mis un terme à sa carrière. En pointe, Vanhaezebrouck continue à faire confiance à Giuseppe Rossini, même si les supporters manifestent régulièrement leur mécontentement à l'égard de son manque d'efficacité. Entre-temps, Stefan Scepovic (Club Bruges) a été loué jusqu'à la fin de la saison. Ilombe Mboyo, qui se chargeait de l'approvisionner, a été prêté à Malines. Comme il y a deux ans, sous la houlette de Vanhaezebrouck aussi, Ibou Sawaneh a dû se contenter du banc. Et comme lors de ses entrées au jeu, il n'a pas vraiment fait forte impression, Courtrai l'a laissé partir à Malines jusqu'à la fin de la saison. Le contrat du Croate Leon Benko a été rompu en novembre. Cette saison, Courtrai n'a jamais quitté la colonne de gauche. Vanhaezebrouck peut s'en féliciter, compte tenu des pronostics défavorables du début de saison. En principe, Courtrai peut se qualifier pour les PO1 pour la deuxième saison de suite, même s'il devra pour cela piquer un fameux sprint final et espérer que son noyau plutôt étriqué ne soit privé d'aucun joueur. Suite au départ de Mboyo, le plus gros transfert du club, le coach a fait comprendre que les priorités de Courtrai vont plutôt vers le long terme. Courtrai veut former une équipe en prévision de la saison prochaine, ce qui est nécessaire. Plusieurs contrats arrivent à terme en été - De Beule, Oussalah, ElAraichi, Reina - et le noyau compte trois footballeurs loués : Glenn Verbauwhede, Gershon et De Mets. Si Courtrai devait participer aux PO2, il serait certainement un des outsiders pour le dernier billet européen, compte tenu de ses qualités intrinsèques. Enfin, pour atteindre le nombre requis de joueurs sous contrat (22), plusieurs jeunes (comme Brecht Dejaeghere) ont été enrôlés. Stefan Scepovic (Club Bruges) Leon Benko et Wouter Vrancken (contrat rompu), Cédric Bétrémieux (Mouscron-Péruwelz), Ebrahima Ibou Sawaneh (FC Malines), Ilombe 'Petit Pelé' Mboyo (Gand). PAR BREGT VERMEULEN Vanhaezebrouck a fait comprendre que les priorités du club vont plutôt vers le long terme.