Pour le président Johan Timmermans, le match contre Anderlecht vient à point nommé. " Ce match est toujours intense, parfois mouvementé, mais il donne souvent lieu à du bon football. Nous allons encore essayer de transf...

Pour le président Johan Timmermans, le match contre Anderlecht vient à point nommé. " Ce match est toujours intense, parfois mouvementé, mais il donne souvent lieu à du bon football. Nous allons encore essayer de transformer notre stade en enfer. Je m'attends à une joute sur le fil du rasoir, contre une formation très forte. Hein Vanhaezebrouck confère un piment de plus à la rencontre. Je crois que Silvère Ganvoula, qui ne nous a rejoints qu'en août, sera particulièrement motivé. Comme Andy Kawaya, qu'Anderlecht a mis gratuitement à notre disposition. Il retrouve progressivement son meilleur niveau et nous sommes plutôt optimistes. " Timmermans refuse de s'occuper trop du classement pour le moment. " Tout le monde a compris que nous avons trop peu de points. Nous espérons en gagner, avec un brin de chance et encore plus de conviction. Le football est un sport imprévisible. C'est ce qui fait d'ailleurs son charme. Novembre et décembre seront cruciaux. Les terrains vont s'alourdir et nous verrons mieux où nous en sommes. J'espère que nous aurons rectifié la situation d'ici là. "