Dimanche, Peter Zulj est monté au jeu à la 73e. C'étaient les premières minutes de l'Autrichien sur la pelouse depuis le 23 août.
...

Dimanche, Peter Zulj est monté au jeu à la 73e. C'étaient les premières minutes de l'Autrichien sur la pelouse depuis le 23 août. Samedi, veille du match contre OHL, il a appris qu'il ne ferait une nouvelle fois pas partie de l'équipe de départ. Vincent Kompany avait organisé un petit match contre les U21 et il n'y avait pas de place pour lui dans le onze. Durant ce match, Zulj, Michel Vlap et Francis Amuzu ont dû s'entraîner à part et ils ne sont montés au jeu que pour les cinq dernières minutes. Dimanche, l'Autrichien a donc finalement pu jouer, de façon inattendue. À ce moment, Anderlecht menait 2-1 et Kompany voulait densifier son milieu de terrain. En début de championnat, il a disputé trois matches complets d'affilée et rien n'indiquait qu'il allait perdre sa place. Mais mi-septembre, il a disparu de la circulation. À cause de son test positif au Covid - il est le seul joueur à avoir ressenti des symptômes - et aussi parce qu'il a accusé le coup sur le plan mental. Après le remplacement de Franky Vercauteren par Kompany, il a senti que ça n'allait pas être simple pour lui parce que le nouveau coach voyait d'autres solutions pour la place de médian défensif. Zulj ne veut absolument pas rater l'EURO. Il était conscient que son manque de temps de jeu risquait d'hypothéquer ses chances. Mais il a toujours eu le bon goût de ne pas aller au clash. Sa situation a été évoquée sereinement. Et c'est ce qui lui a valu de recevoir une nouvelle chance.