Une nouvelle année, de nouveaux rêves, de nouvelles opportunités. Cette mélancolique fin d'année aurait-elle incité les clubs à la réflexion ? À la lumière du scandale qui a secoué le football, a-t-on réfléchi à une nouvelle morale, à la suppression de toutes les excroissances du mal, d'un système qui a complètement dérapé au fil des années et a permis à beaucoup (trop) de gens de s'enrichir ? Ou attend-on simplement qu'une nouvelle bombe éclate, la justice ayant enregistré tout ce que Dejan Veljkovic lui avait expliqué ?
...

Une nouvelle année, de nouveaux rêves, de nouvelles opportunités. Cette mélancolique fin d'année aurait-elle incité les clubs à la réflexion ? À la lumière du scandale qui a secoué le football, a-t-on réfléchi à une nouvelle morale, à la suppression de toutes les excroissances du mal, d'un système qui a complètement dérapé au fil des années et a permis à beaucoup (trop) de gens de s'enrichir ? Ou attend-on simplement qu'une nouvelle bombe éclate, la justice ayant enregistré tout ce que Dejan Veljkovic lui avait expliqué ? Le mercato qui débute ce mercredi va déjà donner des indices. L'année passée, la D1A, avec le YRFC Malines, a opéré 64 transferts. Plus il y a de transactions, plus l'argent file dans différentes poches. Car ces transferts n'ont pas été couronnés de succès : trente de ces 64 joueurs sont déjà repartis. Nous sommes curieux de voir si les managers, jusqu'à présent les rois sans couronne du marché, vont pouvoir continuer leur route. Il est pour le moins étrange que beaucoup de clubs ne voient pas de raison à ne plus travailler avec Mogi Bayat. Ça laisse supposer que les vieilles habitudes ne sont pas éradiquées, malgré toutes les belles promesses, même si des mesures ont été prises. Anderlecht doit en tout cas appliquer une nouvelle méthode de travail. Mais qui, chez les Mauves, possède un bagage footballistique suffisant pour effectuer les achats nécessaires au repolissage d'un blason très abîmé ? Frank Arnesen, qui possède un joli carnet d'adresses, même si on peut se demander comment il va pouvoir l'utiliser ? Par ailleurs, un élément est significatif : les Mauves se tournent vers d'anciennes gloires puisque, avant Arnesen, il a récupéré Pär Zetterberg. A-t-il suffisamment de portée pour bien occuper ce poste ? Marc Coucke voulait moderniser Anderlecht et rompre avec le passé. Se raccrocher aux sentiments est plutôt contradictoire. Comme les achats effectués sous l'emprise de la panique. Il est grand temps que la pression fasse place à la sérénité au Parc Astrid. Le RC Genk est empreint de cette sérénité. Il compte sept unités d'avance sur le Club Bruges, il possède la meilleure attaque et la meilleure défense. Reste à voir si les Limbourgeois ne paieront pas, tôt ou tard, un lourd tribut à la lourdeur de leur agende. Ils ont déjà disputé 36 matches, voire 40 pour certains internationaux. Ils vont bientôt affronter le Slavia Prague par aller-retour et, qui sait, leur campagne européenne ne sera pas achevée. Philippe Clement fait face à un défi, durant son apprentissage : comment garder sa fraîcheur à son groupe, surtout d'ici les play-offs, qui débutent fin mars ? En attendant, le Club Bruges est résolu à être plus solide qu'en fin d'année et le Standard espère poursuivre sa course-poursuite, fort de son neuf sur neuf. Quel sera le rôle de Gand, qui commence à trouver ses marques sous la direction de Jess Thorup ? L'Antwerp retrouvera-t-il la fraîcheur qu'il a perdue en décembre ? Dans ce premier numéro de l'année, nous avons établi le classement de tous les temps du football belge. Qui ont été les 50 meilleurs footballeurs belges et étrangers de notre championnat, les dix meilleurs entraîneurs belges et étrangers ? Vous en trouverez les listes dans un cahier détachable, un document à conserver. Sport/Foot Magazine compte bien vous offrir encore plus de numéros spéciaux en 2019. Avec profondeur et nuances, avec des interviews et des enquêtes, des reportages en Belgique et à l'étranger. Sans jamais lâcher le pouls de l'actualité.