1 Tu as toujours été à fond contre les play-offs mais reconnais que le championnat devient enfin sexy et qu'on va à nouveau s'amuser pendant deux petits mois, avec plein de suspense. Donc, c'est une formule géniale !

OK, ça va être passionnant parce que les écarts sont réduits, mais une fois de plus, la phase classique a été emmerdante. Et elle a été emmerdante à cause de la formule. Dans un championnat normal, on se serait plus amusé depuis l'été parce qu'il y aurait eu de l'enjeu tout le temps, il y aurait eu pendant dix mois l'excitation qu'on ne va avoir que pendant un mois et demi. C'est facile de dire maintenant qu'il y a du suspense, mais il n'y en a que parce qu'on a trafiqué le truc. Quand une grosse équipe perd un match après trois mois et quand son entraîneur dit que ce n'est pas grave parce que l...

OK, ça va être passionnant parce que les écarts sont réduits, mais une fois de plus, la phase classique a été emmerdante. Et elle a été emmerdante à cause de la formule. Dans un championnat normal, on se serait plus amusé depuis l'été parce qu'il y aurait eu de l'enjeu tout le temps, il y aurait eu pendant dix mois l'excitation qu'on ne va avoir que pendant un mois et demi. C'est facile de dire maintenant qu'il y a du suspense, mais il n'y en a que parce qu'on a trafiqué le truc. Quand une grosse équipe perd un match après trois mois et quand son entraîneur dit que ce n'est pas grave parce que le championnat ne commence qu'en mars, ça me pose un problème. La phase classique est complètement délaissée par les meilleures équipes, je maintiens que ce n'est pas une bonne chose. Preud'homme deviendra une icône pour les supporters du Club parce qu'ils n'ont plus été champions depuis dix ans mais ça ne sera jamais au point de ce qui existe à Anderlecht. Chez les Mauves, il y a une starmania qui n'existe pas à Bruges. On y idolâtre les entraîneurs et les joueurs, alors qu'à Bruges, on met plus l'accent sur la réussite d'un groupe. C'est clair qu'il y a une Mitrovic-dépendance. Et c'est normal à partir du moment où il est seul devant. J'ai dit plusieurs fois à Hasi que je ne comprenais pas pourquoi il continuait avec son 4-3-3. Avec un autre attaquant près de lui, Mitrovic serait meilleur buteur chaque saison. Mais Hasi n'aime pas Cyriac, point à la ligne. Et il n'a pas d'infiltreurs dans l'entrejeu, donc Mitrovic est complètement isolé. Ce n'est pas normal de mettre un seul homme devant quand tu joues chez toi contre le Lierse. Tu n'affrontes pas le Real ou la Juve. En tout cas, chapeau pour la façon dont Mitrovic s'est réveillé. On a dit partout qu'il était trop gros, ses supporters l'ont sifflé. Dans des conditions pareilles, des attaquants deviennent des larves. Lui, il a réagi en se remettant à marquer des buts. Gand n'a aucune chance de gagner ce championnat. Là-bas, ça gicle offensivement de partout comme à Bruges, au contraire de ce qu'on voit avec Anderlecht. Mais ils sont encore trop joueurs, ils ne savent pas être des tueurs chaque semaine. Et ils ont besoin d'être bons pour gagner des matches, ce qui n'est pas vrai à Anderlecht et à Bruges. Gand ne s'impose jamais sans bien jouer. C'est tout le cirque qu'il faut arrêter, pas uniquement celui des PO2. Je ne veux pas qu'on me prenne pour un vieux con : je suis pour la modernité mais il y a des bases à garder. Nordin Jbari (40 ans) est consultant radio et télé engagé après une carrière de joueur qui l'a vu passer notamment par les trois principaux candidats au titre de cette saison (Anderlecht, Gand, Bruges). Aussi Troyes, Salonique, Grenoble, le Cercle Bruges et La Louvière. 2 matches avec les Diables Rouges.PAR PIERRE DANVOYE" Il faut arrêter définitivement le cirque des play-offs. Je ne veux pas qu'on me prenne pour un vieux con : je suis pour la modernité mais il y a des bases à garder. " Nordin Jbari