Philippe Clement

Il est l'entraîneur-adjoint. Lorsqu'il a signé à Bruges, Michel Preud'homme a souhaité qu'une hiérarchie claire soit établie au sein du staff. Outre le travail sur le terrain, ses adjoints sont également responsables d'une partie du fonctionnement du club. Si tout le monde (médias, scouts, jeunes) vient frapper à sa porte, Preud'homme ne s'en sortira plus. Il a donc fait nommer des personnes à chaque poste. Ils ne sont pas seulement des interlocuteurs mais ils doivent également informer toutes les personnes concernées au sujet de la philosophie du club, des exercices à réaliser, etc. Preud'homme veut que la communication se fasse dans les deux sens.
...

Il est l'entraîneur-adjoint. Lorsqu'il a signé à Bruges, Michel Preud'homme a souhaité qu'une hiérarchie claire soit établie au sein du staff. Outre le travail sur le terrain, ses adjoints sont également responsables d'une partie du fonctionnement du club. Si tout le monde (médias, scouts, jeunes) vient frapper à sa porte, Preud'homme ne s'en sortira plus. Il a donc fait nommer des personnes à chaque poste. Ils ne sont pas seulement des interlocuteurs mais ils doivent également informer toutes les personnes concernées au sujet de la philosophie du club, des exercices à réaliser, etc. Preud'homme veut que la communication se fasse dans les deux sens. Clement, ex-entraîneur des espoirs, est responsable de l'école des jeunes. Il filtre les informations qui doivent parvenir à l'entraîneur de l'équipe première. En tant qu'adjoint, il est également le membre du staff le plus concerné par les aspects tactiques. Le lendemain du match, c'est lui qui dirige l'entraînement pendant que Preud'homme analyse la rencontre. En concertation avec l'entraîneur, Clement remet alors à chaque joueur une analyse individuelle de son match, une compilation des bonnes et des moins bonnes choses. Il s'occupe également des phases arrêtées et donne toute une série d'informations aux remplaçants avant qu'ils ne montent au jeu (placement, consignes sur les phases arrêtées, etc.). Il s'occupe surtout du scouting final de l'adversaire. Lorsqu'il s'agit d'analyser une équipe contre qui Bruges va jouer, plusieurs personnes (le coach, Van den Buijs et Stephan Van der Heyden) vont voir plusieurs matches en tenant compte de certains paramètres. Ils emmagasinent toute une série d'informations et d'analyses de phases. Tout est alors transmis à Van den Buijs qui soumet un premier jet tactique à Preud'homme. Celui-ci l'analyse et l'adapte. La veille du match et le jour du match, Stakke est toujours présent. C'est à ce moment-là que le projet final prend forme. C'est également Van den Buijs qui le présente aux joueurs, Preud'homme intervenant ponctuellement pour attirer l'attention sur certains points. En tant que T3, il travaille sur le terrain aux côtés de Preud'homme et de Clement. Le lendemain des matches, il donne l'entraînement avec ce dernier. C'est également lui qui prépare le terrain avec Jan Van Steenberghe avant les séances. Il est aussi l'officier de liaison de Preud'homme avec les scouts. Il effectue donc avec eux le même boulot que Clement avec l'école des jeunes. Il doit aussi faire du scouting, participer à des réunions et en assurer le suivi. Il dit aux scouts ce que Preud'homme attend d'eux et, inversement, c'est à lui que les scouts rendent leurs rapports. La cellule de scouting se compose de Raymond Mommens et Kenneth Brylle, qui travaillent à temps plein, mais également de Peter Van Wambeke. Joachim Vercaigne s'occupe des tâches administratives. Ces quatre personnes assistent aux réunions, tout comme Vincent Mannaert, Devy Rigaux et Van der Heyden. Rigaux, ex-entraîneur des jeunes et aujourd'hui team-manager, participe également aux missions de scouting dans les pays hispanophones. Jusqu'à la saison dernière, le Club avait deux préparateurs physiques : Philippaerts mais aussi Joost Desender. Ce dernier est cependant retourné dans l'enseignement. Philippaerts assure la liaison entre le staff médical et Preud'homme. Il établit également le planning et détermine les aspects qu'il faudra travailler en fonction des périodes. Jan Van Damme, le kiné, travaille sur le terrain et aide les joueurs qui reviennent de blessure à réintégrer le groupe. Philippaerts fait la même chose. C'est également lui qui dirige l'échauffement avant les matches ou celui des remplaçants avant qu'ils ne montent au jeu. Il est entraîneur des gardiens mais également responsable de l'infrastructure. Il lui appartient de signaler toute anomalie : une fuite au niveau des douches, une lacune dans le vestiaire, un problème au terrain, un manque de stewards... Tout ce qui peut avoir des conséquences sur le fonctionnement de l'équipe première doit être signalé à Dagmar Decramer, gestionnaire des opérations. Il a succédé voici peu à Siebe Hannosset tout en continuant à diriger l'école des jeunes. Il travaille en étroite collaboration avec le staff médical et les préparateurs physiques. Il analyse les données des joueurs, leur niveau de forme physique et établit les menus pour les jours de mise au vert. Il surveille également les statistiques des adversaires : le nombre de buts inscrits sur corner, sur des centres... Il collecte le tout et transmet à Van den Buijs ou à Preud'homme. C'est également lui qui tient les statistiques relatives au nombre de kilomètres parcourus par chaque joueur sur le terrain. Il peut ainsi vous dire combien de sprints Thomas Meunier a fait au cours du dernier quart du match. Il est le responsable de la vidéo. Il compile des matches, prépare les images, filme les entraînements et les matches. Il travaille en étroite collaboration avec Stan Van den Buijs. C'est un spécialiste du copier-coller. Roel Vaeyens, coordinateur sportif, suit de près l'organisation générale du département sportif et s'attelle spécialement au budget, aux tâches administratives pour les joueurs et, en collaboration avec Vincent Mannaert, il établit les contacts avec des clubs étrangers, assiste aux tractations avec les joueurs et est sondé aussi sur la stratégie du Club. Les joueurs peuvent s'adresser à Melanie pour tout ce qui concerne l'extra-sportif : permis de travail, payement des factures d'eau, de gaz ou d'électricité... Elle est en contact avec toutes les agences immobilières. Elle s'occupe également des cours d'auto-école, de l'accompagnement médical, des enfants, des assurances, des relations avec la banque... C'est le psychologue. Il vient trois fois par semaine, à heure fixe. Il est toujours présent le lendemain d'un match ainsi que lors des mises au vert et, la plupart du temps, un jour ou deux avant la rencontre. Le team manager assure le lien entre les joueurs et toutes les autres personnes du club : le directeur financier, Mannaert, l'entraîneur, le psychologue... Au départ, il servait de traducteur aux joueurs hispanophones mais aujourd'hui, sa tâche est bien plus ample. Si Preud'homme ou Mannaert veut un entretien avec un des joueurs, c'est lui qui fixe le rendez-vous. Et inversement. Il est l'interlocuteur des joueurs. Si l'un d'entre eux est malade, c'est à lui qu'il téléphone, à moins qu'il n'appelle directement le médecin. Pareil pour ceux qui sont coincés dans les embouteillages. En déplacement, c'est lui qui fait la répartition des chambres et rédige le programme. Il s'occupe tout particulièrement des étrangers, ce qui remplit déjà une bonne partie de sa journée. Il sert également d'intermédiaire pour tout ce qui concerne la communication. Parfois, il accompagne des joueurs à l'interview ou postpose des rendez-vous à leur demande. En concertation avec Preud'homme, il distribue également les amendes. Ce sont les joueurs eux-mêmes qui gèrent la caisse. C'est encore à lui que revient la tâche de désigner les joueurs appelés à visiter la fondation, à aller voir les sponsors et à se rendre dans les diverses loges ou bars après les matches. Si un club de supporters souhaite la venue d'un joueur, c'est à lui qu'il doit s'adresser. En concertation, ils décident alors qui se rendra à la soirée et il accompagne. Jusqu'il y a deux ans, ces soirées posaient toujours des problèmes : les joueurs n'avaient pas envie de s'y rendre, le club n'arrivait pas à s'organiser... Aujourd'hui, les règles sont claires et c'est plus facile. La saison dernière, chacune des dix soirées de supporters s'est déroulée en présence de quatre à cinq joueurs. Lode Dalewyn est le médecin-chef du Club Bruges, seul club de Belgique à avoir un médecin à temps plein. Il coordonne le staff médical et assure une présence quotidienne. Il s'occupe non seulement du traitement et du suivi des blessés mais accorde aussi beaucoup d'importance à la prévention. Ce sont les kinés. JanVanDamme est le responsable de la cellule. Il est toujours présent lors des mises au vert. Intrinsèquement, son job est le même que celui des deux autres, à cette nuance près qu'il travaille davantage sur le terrain en période de rééducation, même si Valentijn Deneulin le fait aussi. Dimi s'occupe plutôt du traitement à l'infirmerie. Les kinés veillent également à ce que les joueurs s'hydratent bien et sont toujours en contact avec des spécialistes. Peter Destickere est masseur et kitmanager. Il s'occupe des cocktails et des boissons isotoniques. Herman Brughmans, le responsable du matériel, est toujours sur le terrain afin de tout rassembler. Il est assisté par Michel Dierings. Avant la séance, ils aident à mettre tout en place et assistent Pascal Plovie le jour des matches. Plovie, ancien joueur, est une icône du Club Bruges. Il n'est pas vraiment polyglotte mais il n'en a pas moins un bon contact avec les étrangers du Club. C'est un homme rigide mais il connaît l'ambiance du vestiaire. C'est lui qui prépare les maillots avant les matches et vérifie s'il faut commander quelque chose chez Nike. Les hispanophones le surnomment Lucio parce que Pascal, c'est difficile à prononcer. Martine est la concierge du Club Bruges. Elle s'occupe du petit-déjeuner et de la lessive. C'est la maman du groupe. Au Club, les joueurs sont obligés de prendre leur petit-déjeuner et de manger ensemble à midi. Sans exception. C'est une question de performances, de diététique et d'hydratation. En appliquant cette règle, les dirigeants sont sûrs que leurs joueurs mangent sainement deux fois par jour au moins. Lode Lobbestael est présent pratiquement chaque matin, sauf le week-end. Il est également délégué les jours de match. Il s'occupe des arbitres. C'est également lui qui demande aux joueurs de signer les ballons, qui s'occupe des papiers d'assurance à la demande du staff médical et qui remplit les whereabouts des joueurs. Il est le responsable de la communication. En collaboration avec le staff, il détermine la stratégie en la matière. Il récolte les demandes d'interviews et tente d'y répondre en collaboration avec le team manager. Il prépare les joueurs à cet exercice et relit les articles avant parution en leur compagnie, afin d'éviter tout malentendu. Il détermine également le contenu de Club TV, du site internet, des applications et des réseaux sociaux. PAR PETER T'KINT - PHOTOS BELGAIMAGE