COACH Bernard Blaquart Fra, 16/08/1957

Sa première expérience a la tête d'un club de L1 a été une franche réussite : il a mené les Crocos nîmois à la 9e place.
...

Sa première expérience a la tête d'un club de L1 a été une franche réussite : il a mené les Crocos nîmois à la 9e place. Ancien attaquant, il a été formé à Bordeaux avec qui il a remporté la Coupe Gambardella mais sa carrière a été perturbée par des blessures et il ne totalise qu'une cinquantaine de matches en D1. Il a été lié avec insistance à Dijon cet été mais la direction nîmoise l'a déclaré intransférable. Duljevic (Dynamo Dresden, Ger), Ferhat (Le Havre AC), Martinez (RC Strasbourg), Philippoteaux (AJ Auxerre), Stojanovski (FK Renova, Mkd).Alioui & Thioub (Angers SCO), Bouanga (AS Saint-Etienne), Bozok (FC Lorient), Harek (arrêt) Hsissane (Le Puy Foot), Savanier (Montpellier), Valette, Sourzac & Lybohy (AS Nancy). Pur produit du Nîmes Olympique, Antonin Bobichon (23 ans) était encore un illustre inconnu pour la plupart des suiveurs de L1, il y a tout juste un an. Et pour cause, il n'a joué qu'un rôle mineur dans la montée des Crocos au plus haut niveau, avec à peine 5 bouts de match de L2 en 2017-2018. Il aura fallu un match face au PSG et un ballon déposé dans la lucarne d' Alphonse d'Areola, lors de sa première pige en L1, pour que le relayeur se révèle et gagne ses galons de titulaire. Associé à Téji Savanier, l'autre révélation nîmoise partie à Montpellier, et Jordan Ferri dans le triangle de l'entrejeu, Bobichon s'est fait spécialiste des buts inscrits de loin : 5 de ses 8 goals marqués la saison dernière l'ont été d'en dehors de la surface.