On a qualifié Niko Kovac de cadeau du ciel, quand il a repris l'Eintracht Francfort, en mars 2016, et qu'il a assuré son maintien par le biais des barrages. Un an plus tard, il conduisait l'équipe en finale de la coupe. Kovac a appris plusieurs systèmes de jeu à son équipe, s'adaptant ainsi très facilement à l'adversaire. Cette saison, l'Eintracht est toujours en li...