En moins de dix-huit mois, de l'été 2011 à janvier 2013, l'international danois Niki Zimling (28) a disputé 36 matches et inscrit un but pour le compte du Club Brugeois. Le médian défensif s'est surtout fait remarquer par son style de jeu agressif, ce qui lui a valu quelques blessures. Avant Bruges, il était passé par l'Udinese, qui l'avait prêté à NEC. Et lorsque Mayence a mis un montant intéressant sur la table, le Club Bruges n'a pas hésité à le vendre. Zimling a signé un contrat portant jusqu'e...

En moins de dix-huit mois, de l'été 2011 à janvier 2013, l'international danois Niki Zimling (28) a disputé 36 matches et inscrit un but pour le compte du Club Brugeois. Le médian défensif s'est surtout fait remarquer par son style de jeu agressif, ce qui lui a valu quelques blessures. Avant Bruges, il était passé par l'Udinese, qui l'avait prêté à NEC. Et lorsque Mayence a mis un montant intéressant sur la table, le Club Bruges n'a pas hésité à le vendre. Zimling a signé un contrat portant jusqu'en 2017 avec l'ancien employeur de Peter Van Der Heyden et, au cours des premières semaines, il y a fait forte impression. " Au deuxième tour, les noms d'Elkin Soto et de Niki Zimling étaient les premiers que l'entraîneur, Thomas Tuchel, couchait sur la feuille de match ", dit Andreas Hunzinger, qui suit chaque semaine les prestations du club allemand pour le compte de Kicker. " A l'époque, on pouvait donc dire que Zimling était un joueur-clef. Que ce soit par son physique ou par sa mentalité, il avait beaucoup d'influence sur l'entrejeu. Mais cette saison, avant la trêve hivernale, il a eu un passage à vide dû à des blessures, à des obligations avec l'équipe nationale et à la naissance de sa deuxième fille. Il était complètement hors forme. Je lui ai parlé pendant le stage et c'est un garçon très réaliste. Il sait que sa force consiste à arracher des ballons, à être polyvalent et à adresser de bonnes passes. Pour cela, il faut qu'il soit à 100 % de ses possibilités physiques. Ce n'est pas le cas pour le moment et cela explique qu'il ne faisait pas partie des dix-huit joueurs retenus face à Stuttgart. " Hunzinger sait que Zimling traverse une période difficile et qu'il ne sera pas simple de reconquérir la confiance de Tuchel. " Ce qui fait la force de Mayence, c'est son collectif et son pressing ", dit-il. " Niki est sans doute le médian le plus polyvalent mais il manque de classe. De plus, ce style de jeu exige beaucoup de course de la part des joueurs. L'international sud-coréen Ja-Cheol Koo a été acquis pour 4,5 millions à Wolfsbourg. C'était un souhait de Tuchel. Yunus Malli s'est mis en évidence au poste de médian défensif et le jeune Johannes Geis, arrivé de Greuther Fürth l'été dernier, est un concurrent sérieux. Les mois qui viennent seront très importants pour Zimling. Un joueur aussi expérimenté ne peut pas rester trop longtemps sur le banc ou dans la tribune. Mais il n'est pas le seul dans le cas : Soto doit se ressaisir rapidement lui aussi. " PAR FRÉDÉRIC VANHEULE