Niki Terpstra l'a reconnu : il a pleuré. Pas après le Tour des Flandres mais à l'issue de son succès au Samyn. Ce premier triomphe venait après une année de chutes et de maux, sans le moindre succès. Par-dessus le marché, le Néerlandais a encore failli au récent Circuit Het Nieuwsblad, toujours hanté par la peur. Il n'a pas réagi dans les moments cruciaux et a terminé 52e, ce qui lui a valu une volée de bois vert de la direction de l'équipe.
...