André Agassi a bousculé les codes vestimentaires il y a une trentaine d'années. Son look extravagant a renversé le monde du tennis. Agassi s'était pointé sur les courts avec des cheveux longs (une perruque, on l'a su plus tard ! ), des shorts en jean et des t-shirts flashy. Nike, qui avait signé avec lui un contrat à plu...

André Agassi a bousculé les codes vestimentaires il y a une trentaine d'années. Son look extravagant a renversé le monde du tennis. Agassi s'était pointé sur les courts avec des cheveux longs (une perruque, on l'a su plus tard ! ), des shorts en jean et des t-shirts flashy. Nike, qui avait signé avec lui un contrat à plusieurs millions de dollars, avait même lancé une Challenge Court Collection à l'occasion de l'US Open en 1990. Le but était de mettre sur le devant de la scène le Kid de Las Vegas, le successeur de John McEnroe sur le terrain. La campagne de marketing de Nike opposait le " triste " Pete Sampras - lui aussi sponsorisé par cette marque - au flamboyant André Agassi. À eux deux, ils représentaient le yin et le yang dans l'univers du tennis. Un objectif avoué publiquement par Phil Knight, le fondateur de la marque à la virgule. En 1990, ils se sont retrouvés en finale de l'US Open. Un match remporté par Sampras. Le début d'une rivalité de plusieurs années. Et un tout gros coup financier pour Nike. Trente ans plus tard, Nike a sorti une nouvelle collection à l'occasion de l'US Open. Des tenues et des baskets très colorées, un revival de la fameuse Challenge Court Collection. L'équipementier espère relancer ses ventes après avoir subi une perte de 38% de son chiffre d'affaires au cours du dernier trimestre. Les conséquences du Covid et de la fermeture de nombreux magasins à travers le monde. Plusieurs joueurs du top 20 ont ainsi égayé le tournoi : Grigor Dimitrov, Karen Khachanov, Denis Shapovalov, Félix Auger-Aliassime. C'est déjà ça.