Et une star de plus : DavidBeckham ! Le transfuge du SpiceBoy britannique, l'été dernier, avait fait grand bruit. Il s'ajoutait à la constellation déjà formée par ZinedineZidane, Ronaldo, LuisFigo, RobertoCarlos et autres Raul. Mais aujourd'hui, la politique du président FlorentinoPerez est totalement remise en cause. Car l'invincible armada peut être battue par tout le monde, ou presque. En finale de l...

Et une star de plus : DavidBeckham ! Le transfuge du SpiceBoy britannique, l'été dernier, avait fait grand bruit. Il s'ajoutait à la constellation déjà formée par ZinedineZidane, Ronaldo, LuisFigo, RobertoCarlos et autres Raul. Mais aujourd'hui, la politique du président FlorentinoPerez est totalement remise en cause. Car l'invincible armada peut être battue par tout le monde, ou presque. En finale de la Coupe du Roi, le Real Madrid a été battu par Saragosse, néo-promu en D1 et toujours pas assuré de son maintien. En Ligue des Champions, il a été sorti par Monaco, que la presse madrilène avait qualifié d'adversaire " facile " lors du tirage au sort. JohanCruyff, consultant sur une chaîne de télévision néerlandaise, n'y est pas allé par quatre chemins : " Lorsque le Real Madrid peut dérouler et faire circuler le ballon, il produit un spectacle grandiose. Mais, lorsqu'il doit lui-même courir derrière le ballon, il n'y a personne pour le récupérer. Cette équipe possède des stars à profusion, mais est très mal équilibrée ". Et de rappeler le départ de ClaudeMakelele, vexé qu'on ne lui ait pas proposé un contrat à la mesure de l'importance de son rôle, lui qui apportait précisément cet équilibre à l'entrejeu. La presse madrilène, elle, encense FernandoMorientes, qui n'avait plus sa place au Real Madrid en raison de l'arrivée de toutes les stars et qui fut l'un des artisans de l'élimination du club auquel il appartient toujours. Elle rappelle le renvoi de l'entraîneur VicenteDelBosque, énormément apprécié par le groupe et par le public, car il était un enfant de la maison. Florentino Perez voulait se prémunir de tout risque d'enlisement dans un confort douillet. Pari perdu : à l'heure actuelle, l'engagement de CarlosQueiroz est un échec. Il a loupé les deux premiers objectifs qui lui étaient assignés. Une fois menée au score au stade Louis II de Monaco, son équipe a été incapable de réagir. Il ne lui reste plus que le championnat pour sauver, d'une certaine manière, une saison déjà gâchée La cote de Florentino Perez est en baisse. Or, en cette année 2004 verront se dérouler des élections à la présidence du club. (D. Devos)JAVIER IRURETA, l'entraîneur du Deportivo, avait déclaré qu'il se rendrait à genoux à Saint-Jacques de Compostelle, distant de 70 kilomètres de La Corogne, si son équipe parvenait à éliminer l'AC Milan en Ligue des Champions. Va-t-il s'exécuter ? LUIS FIGO sera-t-il toujours au Real la saison prochaine ? Des rumeurs le disent sur le départ, alors que pour le remplacer, les dirigeants madrilènes songeraient au jeune et talentueux Joaquin, de Séville. BUTEURS : 1. Ronaldo (Real) 24 buts ; 2. Mista (Valence) 18 ; 3. Salva (Malaga) 17 ; 4. Torres (Atlético) 15 ; 5. Tamudo (Espanyol) 14. D.Devos