Les Tukkers de Twente ne cessent de louer Peter Niemeyer, à peine âgé de 19 ans. Le jeune médian s'est aisément imposé comme titulaire, cette saison, alors que ses propres supporters ne le connaissaient pas. René Vandereycken apprécie surtout sa mentalité et sa personnalité, calme. " Il adore apprendre ", explique le Limbourgeois à VI. " Peter demande souvent des explications complémentaires pour être sûr de bien comprendre. C'est un garçon équilibré, gentil et modest...

Les Tukkers de Twente ne cessent de louer Peter Niemeyer, à peine âgé de 19 ans. Le jeune médian s'est aisément imposé comme titulaire, cette saison, alors que ses propres supporters ne le connaissaient pas. René Vandereycken apprécie surtout sa mentalité et sa personnalité, calme. " Il adore apprendre ", explique le Limbourgeois à VI. " Peter demande souvent des explications complémentaires pour être sûr de bien comprendre. C'est un garçon équilibré, gentil et modeste. Il sait précisément ce qu'on attend de lui. Il n'est pas nécessaire de le surveiller. Il sait tout aussi bien ce dont il est capable ou non ". Niemeyer a grandi à Riesenbeck, à environ 80 kilomètres d'Enschede. Il y habite toujours, avec ses parents. Le FC Twente l'a repéré à l'âge de 15 ans dans un club amateur, le Borussia Emsdetten. Auparavant, il jouait au Teuto Riesenbeck, le club de son village natal. Au bout de quatre ans, il s'exprime couramment dans un néerlandais teinté d'un accent allemand et d'expressions locales. Il se sent super bien aux Pays-Bas, comme il le répète. Niemeyer allie les qualités allemandes et bataves. " Je n'ai jamais procédé par longs ballons. J'ai toujours cherché des solutions footballistiques. Je n'ai pas un gabarit idéal pour le football allemand. Je ne suis pas assez costaud. J'ai une mentalité typiquement allemande mais je pense comme un Néerlandais ". Ses progrès viennent de lui valoir un nouveau contrat, valable jusqu'en 2006. " Tout va très vite ", admet-il. " J'ai eu la chance que le FC Twente ait dû former une nouvelle équipe l'été dernier. J'ai donc saisi ma chance. Je profite de chaque minute jouée mais je ne suis absolument pas totalement satisfait. Je ne le suis d'ailleurs jamais car je suis un perfectionniste ". (F. Vanheule) ERNEST FABER (32 ans) n'en sort pas. Le défenseur central du PSV s'est blessé à la cuisse contre Monaco, en Ligue des Champions. LA KNVB n'a pas accepté la demande du FC Utrecht de reporter son match du week-end passé contre Roda JC. L'équipe de Foeke Booy l'avait demandé car son infirmerie était tellement comble qu'elle craignait ne pouvoir aligner d'équipe représentative. WILLEM II cherche toujours un défenseur. Il a testé le Suédois Christoffer Andersson (25 ans) de Helsingborgs IF. MAIKEL AERTS (ex-Germinal Beerschot) a été l'antihéros du week-end. Le gardien a commis une faute grossière en tentant de dégager un ballon juste devant son rectangle. Aerts a remis le ballon sur Glen Salmon (FC Groningue), qui a ainsi marqué le seul but de la rencontre. BUTEURS : 1. Kezman (PSV) 11 buts ; 2. Elkhattabi (AZ), Ibrahimovic (Ajax) 8 ; 4. John (Twente), Kuijt (Feyenoord) 7.