Club: Hannover 96
...

Club: Hannover 96 Inauguration: 1956 (restauré en 1973) Capacité: 50.418 places (48.000 en 2006) Cher Magazine,Comme pas mal de villes allemandes, Hanovre est un mélange hétéroclite de beaux bâtiments anciens et d'affreuses constructions modernes. La splendeur locale, c'est la NeuesRathaus (Hôtel de Ville), un bijou construit entre 1901 et 1913 et dont le dôme est visible de la majeure partie des places du Niederschsen Stadion. Bien que celui-ci soit situé assez près du centre-ville, cette proximité n'empêche pas la présence d'un parking de 6.000 places et d'un magnifique plan d'eau tout aussi étendu. Une immense fresque en mosaïque, occupant un mur des bâtiments administratifs et représentant divers sportifs en action, ne laisse aucun doute quant à la multiplicité des disciplines pratiquées ici. A l'instar de la plupart des pelouses germaniques, celle des Vert et Blanc est entourée d'une piste d'athlétisme.Le déséquilibre, au niveau de la différence de taille entre les deux tribunes latérales, intrigue. La raison en est qu'elles ont été construites sur une double butte. Les concepteurs se sont donc probablement adaptés au reliefen profitant des appuis naturels: une énorme construction sur la grande bosse et une beaucoup plus modeste sur sa petite soeur. A l'une des extrémités de cette dernière, se dresse un bâtiment ressemblant à une tour de contrôle de petit aéroport. Longtemps, ce stade fut le plus grand de 2e Bundesliga (le "96", dont le dernier titre remonte à...1954, est remonté l'an dernier après un très long séjour à l'étage inférieur). Bien qu'il semble encore en très bon état, des transformations en vue de la Coupe du Monde 2006 ont commencé en février dernier. Rebaptisé AWD Arena, sa courbe architecturale ovale restera proche de l'actuelle, une ligne qu'épouse également le bâtiment couvrant la piscine voisine. Si certaines parties survivront aux travaux, les changements seront malgré tout importants puisque même la pelouse sera déplacée. En ce jour de week-end, grues et autres bulldozers se sont accordé un bref répit et l'endroit suscite l'impression indéfinissable, mais impressionnante, que peuvent donner les grandes arènes vidées de leurs cris et de leurs chants de supporters.Théâtre d'un Brésil-Argentine ou d'un Uruguay défiant la mythique Hollande de Johan Cruyff, le géant de la Basse-Saxe attend son lifting, la tête pleine de merveilleux souvenirs... Rudi Katusic