PLUS

Nicolas Lombaerts, avec son mètre 88 et ses 83 kilos, présente une constitution physique quasiment idéale pour un défenseur central, son meilleur poste. En tant que gaucher, c'est comme axial gauche qu'il se sent le mieux. Comme il met tout son poids dans ses interventions, il est solide dans les confrontations en 1 contre 1. C'est un joueur qui doit avoir le jeu devant lui pour se sentir à l'aise.

Il est doté d'une très bonne frappe du pied gauche. Cette qualité lui donne la possibilité de se montrer performant sur les longs ballons qu'il distille depuis sa propre moitié de terrain. Il relance aussi très bien quand il doit trouver des solutions intermédiaires. Ses passes sont alors précises et bien appuyées, ce qui permet de donner du rythme à la circulation de balle de son équipe.

Le numéro 6 de Luciano Spalletti possède un très bon jeu de tête. Il règne en maître dans le trafic aérien alors qu'il est généralement confronté aux adversaires spécialistes dans ce domaine sur phases arrêtées défensives. Il monte généralement sur les corners et les coups francs désaxés pour tenter d'imposer sa taille dans le rectangle adverse.

Sur le plan tactique, il fait preuve d'une grande intelligence. Il lit très bien le jeu et sa couverture, que ce soit pour son compère axial ou pour son arrière latéral gauche, est de très grande qualité. Il anticipe remarquablement le déroulement de la phase. Il se laisse rarement embarquer par un faux appel de son opposant direct, qui essaie ainsi de créer une brèche pour un coéquipier. Son placement, par rapport à l'adversaire et surtout au ballon, est souvent judicieux.

L'ex-Gantois fait preuve d'une grande rigueur dans les duels défensifs. Tout en étant dur sur l'homme, il ne montre jamais une agressivité déplacée. Il est relativement épargné par les avertissements et les cartes rouges ne font, jusqu'à présent, pas partie de son registre.

Le Diable Rouge est un joueur qui recherche l'efficacité avant tout. Il ne tente jamais des gestes à haut risque dans des zones où le danger est important. Ses capacités intellectuelles en-dehors des terrains l'aident énormément à bien se comporter sur la pelouse. C'est quelqu'un qui garde les pieds sur terre en toutes circonstances et sa remise en question est rarement prise en défaut.

C'est un joueur qui développe une très grande puissance physique. Une fois lancé, sa course est d'excellent niveau. Il est même capable alors de rivaliser avec les attaquants les plus véloces. En retour défensif sur un joueur partant en contre-attaque, il parvient à revenir non seulement par sa vélocité mais aussi grâce à sa force de caractère.

Il possède un bon tackling, surtout du côté gauche. C'est pour cela qu'il tente de refermer le plus possible le jeu côté intérieur. Cela lui permet d'orienter son adversaire vers sa meilleure zone d'intervention.

MIN

Avec sa taille, il manque clairement de vivacité sur les tous premiers appuis. Il est plus en difficulté face à des adversaires vifs et très techniques que face à des attaquants au style déménageur. Les petites combinaisons courtes, les déviations et les 1-2 sont des situations qu'il gère moins bien que les longues balles en profondeur.

Avec 8 buts inscrits chez les pros, on peut affirmer qu'il ne sera jamais un buteur. Avec sa taille et la qualité de son jeu de tête, il devrait se montrer beaucoup plus prolifique dans le rectangle adverse sur les phases arrêtées. Quand l'adversaire le voit venir sur corner, par exemple, sa stature a tendance à faire peur mais finalement, il se montre peu dangereux devant le but.

Bien qu'il privilégie le fait d'évoluer de manière très sobre et qu'il est donc difficile de le juger réellement de ce point de vue, il ne fait pas partie des défenseurs les plus doués de la planète foot sur le plan technique. Toutefois, il compense cette petite lacune par un calme et une sérénité d'esprit nettement au-dessus de la moyenne. Les dribbles et les crochets courts, il essaie de les éviter au maximum.

Pour un attaquant, il est plus facile de l'éliminer en le provoquant sur son côté droit. C'est sur son deuxième pied qu'il se montre le plus vulnérable mais il parvient souvent à éviter ce piège grâce à son bon positionnement, son tackling et ses longues jambes, qui lui permettent de toucher le ballon alors que tout le monde croit qu'il est dépassé.

Le pied droit fait partie de ses défauts majeurs. Sa frappe de balle est nettement moins pure qu'avec le gauche. Il parvient à réaliser les gestes de base (contrôles ou passes courtes), mais dès qu'il est mis sous pression ou qu'il doit chercher long, son jeu devient beaucoup moins précis.

C'est un joueur qui manque de polyvalence : le seul rôle où il peut donner la pleine mesure de son talent est celui de défenseur central gauche. Quand il évolue comme back gauche ou médian récupérateur, son rendement n'est pas aussi efficace et ses petites lacunes apparaissent au grand jour.

Quand il se trouve dans des situations où les espaces sont très réduits ou quand il a le jeu dans son dos, il éprouve des difficultés à se retourner avec le ballon. Il préfère de loin chercher un appui derrière lui plutôt que d'essayer de se remettre dans le sens de la marche en conservant le cuir. Quoi qu'on en dise, il analyse très bien le problème et il trouve souvent la meilleure solution.

Même si le championnat russe est certainement d'un bon niveau, cela reste une compétition où règne un certain anonymat. Pour lui, la seule vitrine médiatisée est la Coupe d'Europe voire l'équipe nationale. Bien qu'il ait resigné pour 4 ans durant l'été 2010, s'il veut encore franchir un palier, il devra rejoindre un championnat plus huppé.

né en 1963, étienne delangre joua comme défenseur au standard de 1981 à 1992 (267m en d1 et 6b, champion en 82 et 83). ex-chargé de cours à l'école du heysel, il coacha de la P1 à la d1 (charleroi).

PAR ÉTIENNE DELANGRE

Nicolas Lombaerts, avec son mètre 88 et ses 83 kilos, présente une constitution physique quasiment idéale pour un défenseur central, son meilleur poste. En tant que gaucher, c'est comme axial gauche qu'il se sent le mieux. Comme il met tout son poids dans ses interventions, il est solide dans les confrontations en 1 contre 1. C'est un joueur qui doit avoir le jeu devant lui pour se sentir à l'aise. Il est doté d'une très bonne frappe du pied gauche. Cette qualité lui donne la possibilité de se montrer performant sur les longs ballons qu'il distille depuis sa propre moitié de terrain. Il relance aussi très bien quand il doit trouver des solutions intermédiaires. Ses passes sont alors précises et bien appuyées, ce qui permet de donner du rythme à la circulation de balle de son équipe. Le numéro 6 de Luciano Spalletti possède un très bon jeu de tête. Il règne en maître dans le trafic aérien alors qu'il est généralement confronté aux adversaires spécialistes dans ce domaine sur phases arrêtées défensives. Il monte généralement sur les corners et les coups francs désaxés pour tenter d'imposer sa taille dans le rectangle adverse. Sur le plan tactique, il fait preuve d'une grande intelligence. Il lit très bien le jeu et sa couverture, que ce soit pour son compère axial ou pour son arrière latéral gauche, est de très grande qualité. Il anticipe remarquablement le déroulement de la phase. Il se laisse rarement embarquer par un faux appel de son opposant direct, qui essaie ainsi de créer une brèche pour un coéquipier. Son placement, par rapport à l'adversaire et surtout au ballon, est souvent judicieux. L'ex-Gantois fait preuve d'une grande rigueur dans les duels défensifs. Tout en étant dur sur l'homme, il ne montre jamais une agressivité déplacée. Il est relativement épargné par les avertissements et les cartes rouges ne font, jusqu'à présent, pas partie de son registre. Le Diable Rouge est un joueur qui recherche l'efficacité avant tout. Il ne tente jamais des gestes à haut risque dans des zones où le danger est important. Ses capacités intellectuelles en-dehors des terrains l'aident énormément à bien se comporter sur la pelouse. C'est quelqu'un qui garde les pieds sur terre en toutes circonstances et sa remise en question est rarement prise en défaut. C'est un joueur qui développe une très grande puissance physique. Une fois lancé, sa course est d'excellent niveau. Il est même capable alors de rivaliser avec les attaquants les plus véloces. En retour défensif sur un joueur partant en contre-attaque, il parvient à revenir non seulement par sa vélocité mais aussi grâce à sa force de caractère. Il possède un bon tackling, surtout du côté gauche. C'est pour cela qu'il tente de refermer le plus possible le jeu côté intérieur. Cela lui permet d'orienter son adversaire vers sa meilleure zone d'intervention. Avec sa taille, il manque clairement de vivacité sur les tous premiers appuis. Il est plus en difficulté face à des adversaires vifs et très techniques que face à des attaquants au style déménageur. Les petites combinaisons courtes, les déviations et les 1-2 sont des situations qu'il gère moins bien que les longues balles en profondeur. Avec 8 buts inscrits chez les pros, on peut affirmer qu'il ne sera jamais un buteur. Avec sa taille et la qualité de son jeu de tête, il devrait se montrer beaucoup plus prolifique dans le rectangle adverse sur les phases arrêtées. Quand l'adversaire le voit venir sur corner, par exemple, sa stature a tendance à faire peur mais finalement, il se montre peu dangereux devant le but. Bien qu'il privilégie le fait d'évoluer de manière très sobre et qu'il est donc difficile de le juger réellement de ce point de vue, il ne fait pas partie des défenseurs les plus doués de la planète foot sur le plan technique. Toutefois, il compense cette petite lacune par un calme et une sérénité d'esprit nettement au-dessus de la moyenne. Les dribbles et les crochets courts, il essaie de les éviter au maximum. Pour un attaquant, il est plus facile de l'éliminer en le provoquant sur son côté droit. C'est sur son deuxième pied qu'il se montre le plus vulnérable mais il parvient souvent à éviter ce piège grâce à son bon positionnement, son tackling et ses longues jambes, qui lui permettent de toucher le ballon alors que tout le monde croit qu'il est dépassé. Le pied droit fait partie de ses défauts majeurs. Sa frappe de balle est nettement moins pure qu'avec le gauche. Il parvient à réaliser les gestes de base (contrôles ou passes courtes), mais dès qu'il est mis sous pression ou qu'il doit chercher long, son jeu devient beaucoup moins précis. C'est un joueur qui manque de polyvalence : le seul rôle où il peut donner la pleine mesure de son talent est celui de défenseur central gauche. Quand il évolue comme back gauche ou médian récupérateur, son rendement n'est pas aussi efficace et ses petites lacunes apparaissent au grand jour. Quand il se trouve dans des situations où les espaces sont très réduits ou quand il a le jeu dans son dos, il éprouve des difficultés à se retourner avec le ballon. Il préfère de loin chercher un appui derrière lui plutôt que d'essayer de se remettre dans le sens de la marche en conservant le cuir. Quoi qu'on en dise, il analyse très bien le problème et il trouve souvent la meilleure solution. Même si le championnat russe est certainement d'un bon niveau, cela reste une compétition où règne un certain anonymat. Pour lui, la seule vitrine médiatisée est la Coupe d'Europe voire l'équipe nationale. Bien qu'il ait resigné pour 4 ans durant l'été 2010, s'il veut encore franchir un palier, il devra rejoindre un championnat plus huppé. né en 1963, étienne delangre joua comme défenseur au standard de 1981 à 1992 (267m en d1 et 6b, champion en 82 et 83). ex-chargé de cours à l'école du heysel, il coacha de la P1 à la d1 (charleroi). PAR ÉTIENNE DELANGRE