Samedi, le Lierse a disputé à Zulte Waregem ce qui ressemblait déjà à un duel pour le maintien. Après huit ans de championnat anglais, Nico Vaesen est de retour en D1 belge.
...

Samedi, le Lierse a disputé à Zulte Waregem ce qui ressemblait déjà à un duel pour le maintien. Après huit ans de championnat anglais, Nico Vaesen est de retour en D1 belge. Nico Vaesen : Si nous vivons une saison sans soucis, ce sera un résultat excellent. Nous avons un noyau étroit et beaucoup de jeunes joueurs. Cela ne peut que donner une saison de hauts et de bas. Je savais que je ne signais pas dans un club qui allait finir en milieu de classement. En comparaison avec Alost la grande différence est qu'on travaille avec un groupe très jeune alors que là-bas il y avait beaucoup de joueurs expérimentés. En règle générale, les étrangers qui évoluaient en D1 à l'époque étaient plus forts, ce qui laisse aujourd'hui davantage de chances aux jeunes talents belges. Chez nous, on a des garçons avec de belles possibilités, comme Seth Dewitte, qui fait le grand saut de la Promotion à la D1. Ou encore Kane Develer qui marque beaucoup à l'entraînement mais doit encore soigner sa possession de ballon. Yoni Buyens possède aussi du talent. Le médian gambien aussi mais il faut laisser à ce jeune le temps de s'adapter à la Belgique. Il a une approche très positive et suit plutôt l'école néerlandaise. Les entraînements se font avec ballon mais cela n'en reste pas moins tout aussi éprouvant qu'une session sans ballon. Nous essayons de combiner, ce n'est pas parce que nous avons Bob Peeters devant que nous allons appliquer la tactique des longues balles. Je sais ce dont je suis capable ou pas. Après Charleroi j'ai reçu des compliments et après Genk des critiques. Cela ne me touche pas. Je veux bien prendre les erreurs à mon compte si c'est pour protéger les jeunes joueurs. On ne peut dresser un bilan qu'après 10 rencontres. Et voir ce à quoi il faut éventuellement remédier lors de la trêve hivernale. Nous devrons veiller au cours des prochaines semaines à cueillir le plus de points possibles pour immédiatement sortir de la zone de relégation. Sinon, on risque d'aller à l'inconnu si la pression du maintien se fait plus forte, surtout sur les jeunes. Nous sommes encore à la recherche de la meilleure animation de jeu pour cette équipe. Avec Bob Peeters en pointe, nous avons besoin de bons pourvoyeurs de centres ainsi que de quelqu'un qui puisse profiter de la double couverture que l'adversaire pratique souvent sur Bob. Nous avons démarré en 4-4-2 mais cela a donné des problèmes dans l'entrejeu. Nous devons y remédier. GEERT FOUTRé