La saison de football américain a repris ses droits la semaine dernière aux States. La nouvelle passe inaperçue en Europe mais de l'autre côté de l'Atlantique, des millions de supporters attendent sa reprise depuis des semaines. La NFL est la compétition la plus populaire depuis trente ans d'affilée, selon une enquête, et avec une fameuse avance : 35 % des amateurs américains de sport placent le football en tête, suivi par le baseball (14 %), le football de collège (11 %) et le sport automobile (7 %). La NBA, plus connue en Europe et dans le monde entier, n'est que cinquième avec 6 %.
...

La saison de football américain a repris ses droits la semaine dernière aux States. La nouvelle passe inaperçue en Europe mais de l'autre côté de l'Atlantique, des millions de supporters attendent sa reprise depuis des semaines. La NFL est la compétition la plus populaire depuis trente ans d'affilée, selon une enquête, et avec une fameuse avance : 35 % des amateurs américains de sport placent le football en tête, suivi par le baseball (14 %), le football de collège (11 %) et le sport automobile (7 %). La NBA, plus connue en Europe et dans le monde entier, n'est que cinquième avec 6 %. Le football américain est big aux States. 33 millions de fans, parmi lesquels 6,4 millions de femmes, participent au Fantasy Football, la version foot américain du 11 d'Or, qui permet de former une équipe fictive. A eux seuls, les produits de Fantasy Football représentent un budget annuel de 600 millions d'euros. " Beaucoup d'analystes, qui travaillent sur des dizaines de sites, y gagnent leur vie à temps plein ", explique Jürgen Nijs, commentateur de Sporting Telenet. " Cette énorme popularité terrasse les autres sports. Mark Cuban, le propriétaire de l'équipe NBA des Dallas Mavericks, a même qualifié la NFL de cochon rassasié qui va éclater d'ici dix ans, quand on a annoncé que désormais, CBS retransmettrait aussi un match national le jeudi. Jusqu'à la saison dernière, les retransmissions étaient limitées au dimanche et au lundi. Le jeudi était réservé au football de collège et aux autres sports, comme la NBA qui perdent donc une soirée en prime time. " Les 32 équipes de NFL s'en fichent : elles se partagent un pactole de 9 milliards d'euros en six ans, grâce aux contrats conclus avec CBS, ESPN, Fox et NBC. La presse décortique tous les événements dans leurs moindres détails. Il y en a eu avant le début de cette saison. " Avant tout Michael Sam, le premier joueur à avoir reconnu son homosexualité en public ", précise Jürgen Nijs. " Les Saint-Louis Rams l'avaient recruté mais ont renoncé à lui avant le début de la saison. Il a toutefois obtenu une nouvelle chance aux Dallas Cowboys. Il y a eu une autre affaire extra-sportive : le scandale des Miami Dolphins. Jonathan Martin, un Noir, a fait l'objet de harcèlement de la part du Blanc Richie Incognito et de ses coéquipiers. Cette bagarre a incité la NFL à militer plus que jamais pour le respect. Désormais, même un langage inapproprié sur le terrain sera lourdement sanctionné. " Sur le plan sportif, un thème a fait la une : " Les arbitres vont siffler une pénalité plus vite quand les arrières défensifs s'en prennent aux ailiers éloignés adverses derrière la ligne de scrimmage. L'année passée, les Seattle Seahawks n'ont pas arrêté, sans guère être sanctionnés, pour ne pas interrompre trop souvent le match. Ce jeu viril leur a permis de freiner la machine offensive des Denver Broncos, les favoris du Super Bowl - la finale de la NFL, qui a lieu début février. Cette saison, ce ne sera plus possible : pendant la préparation, on a déjà sifflé cinq fois plus de pénalités que d'habitude. Ironie du sort, Seattle a été l'équipe la moins sanctionnée. " PAR JONAS CRÉTEURPour la trentième année de rang, la NFL est la compétition la plus populaire aux States.