Messi insistait pour qu'on le transfère et Neymar avait envie de revenir mais le deal ne s'est pas fait. La raison ? Barcelone est arrivé à Paris avec les mains vides ou presque. Le club catalan avait déjà ouvert les cordons de sa bourse pour Frenkie de Jong et Antoine Griezmann, sans avoir pu réaliser un seul transfert sortant, indépendamment de la location de Rafinha au Celta. Vigo Il a donc offert 115 millions plus trois joueurs, Ousmane Dembélé, Jean-Clair Todibo et Ivan Rakitic, au PSG. Todibo et Rakitic ont accepté à contre-coeur mais Dembélé, que le président Josep Bart...

Messi insistait pour qu'on le transfère et Neymar avait envie de revenir mais le deal ne s'est pas fait. La raison ? Barcelone est arrivé à Paris avec les mains vides ou presque. Le club catalan avait déjà ouvert les cordons de sa bourse pour Frenkie de Jong et Antoine Griezmann, sans avoir pu réaliser un seul transfert sortant, indépendamment de la location de Rafinha au Celta. Vigo Il a donc offert 115 millions plus trois joueurs, Ousmane Dembélé, Jean-Clair Todibo et Ivan Rakitic, au PSG. Todibo et Rakitic ont accepté à contre-coeur mais Dembélé, que le président Josep Bartomeu a décrété " meilleur que Neymar ", a poliment refusé. Les conséquences sont ennuyeuses pour Ernesto Valverde : son noyau compte trop de joueurs, surtout dans l'entrejeu. Le Barça aurait aimé se débarrasser de Rakitic, ne serait-ce que pour alléger sa colossale masse salariale. Valverde va aussi devoir remonter le moral des joueurs que Barcelone a tenté de refiler à Paris, à commencer par celui de Dembélé, qui coupe les angles autant qu'il le peut à l'entraînement et pose un réel problème. Pendant ce temps-là, le Barça n'a pas pris le départ escompté en championnat, avec quatre points sur neuf. Il attend le retour de Messi, blessé. Samedi, à domicile contre Valence, il opérera le retour tant attendu. Paris a également du travail. Neymar voulait vraiment quitter le PSG, de préférence pour Barcelone mais ça pouvait aussi être pour le Real. Le père Neymar n'a cessé de téléphoner au club madrilène, d'après Marca. Le Real a répondu par politesse mais n'avait pas vraiment envie d'enrôler le Brésilien. À cause de son prix, - le Real n'est pas non plus parvenu à libérer des fonds grâce à un transfert sortant ( Gareth Bale, Luka Modric) - et de la fragilité du joueur. Les blessures de celui-ci ne lui ont permis de disputer que 27 et 23 matches, respectivement, lors de ses deux saisons au PSG. Ses nombreuses fêtes avec ses amis inséparables et ses multiples vols au Brésil ne favorisent pas sa récupération. Il va bientôt remonter sur le terrain et réduire ses sorties mais est-il encore suffisamment motivé pour redevenir candidat au Ballon d'Or ? Neymar s'est mis à dos les ultras de Paris par ses déclarations pendant le mercato estival : " Mon plus beau souvenir, c'est la remontada avec le Barça contre le PSG ". Plusieurs autres footballeurs parisiens ne peuvent plus le supporter, comme Edinson Cavani, Julian Draxler et quelques internationaux français. Il a cependant la chance de conserver le soutien des Brésiliens Marquinhos et ThiagoSilva, de Kylian Mbappé et de Marco Verratti. Le PSG va certainement devoir se passer de ses services lors des trois premiers matches de CL, donc aussi lors du déplacement au Club Bruges le 22 octobre : l'UEFA l'a suspendu pour trois matches européens suite à ses sorties sur les réseaux sociaux à l'encontre de l'arbitre du match PSG-Manchester United de la saison écoulée.