Victorieuse 2-1 du Monténégro, l'Italie est en tête de son groupe de qualification pour le Mondial, devant l'Irlande de Giovanni Trapattoni. Le sélectionneur Marcello Lippi a fêté son 30e match international de rang sans défaite. Il égale ainsi le record de Vittorio Pozzo, sélectionneur en 1924 puis de 1929 à 1948.
...

Victorieuse 2-1 du Monténégro, l'Italie est en tête de son groupe de qualification pour le Mondial, devant l'Irlande de Giovanni Trapattoni. Le sélectionneur Marcello Lippi a fêté son 30e match international de rang sans défaite. Il égale ainsi le record de Vittorio Pozzo, sélectionneur en 1924 puis de 1929 à 1948. Le score était fixé au bout d'une demi-heure, sur des buts marqués par des joueurs de l'AS Rome : Alberto Aquilani a marqué deux buts pour la Squadra, Mirko Vucinic, lui aussi joueur de l'AS Rome , a inscrit celui des visiteurs. Aquilani, qui disputait son dixième match international, a inscrit ses premiers buts à ce niveau. Le triangle offensif Simone Pepe- Alberto Gilardino- Antonio Di Natale n'a pas fonctionné sans ratés. Luca Toni était suspendu. Comme en Bulgarie, Simone Pepe a disputé l'intégralité de la rencontre.A l'entrée de Fabio Quagliarella, mercredi, l'Udinese comptait trois joueurs sur le terrain. Pepe (25 ans) a été la découverte du grand public. L'attaquant originaire de Rome a effectué ses débuts internationaux à Sofia. Sa prestation lui a valu maints compliments. Il a résolu le problème induit par la blessure de Mauro Camoranesi. Contre le Monténégro, il a été impliqué dans le premier but. Pepe est fort, mentalement et physiquement. Il est considéré comme un bon tacticien. Il y a deux ans, à Cagliari, son entraîneur, Marco Giampaolo, l'a re-converti au poste d'ailier droit. Pepe a atterri en Sardaigne faute d'avoir éclos une première fois à Udine, qui l'avait transféré de Palerme. Au début de la saison passée, l'Udinese lui a annoncé qu'il était le numéro sept de l'attaque. Le message était clair : il valait mieux qu'il cherche son bonheur ailleurs. Mais Pepe est resté, il s'est accroché et a conquis ses galons de titulaire. Il n'a jamais manqué d'ambition ni de volonté. Gamin, il rêvait de devenir... pompiste, " parce qu'ils ont toujours un gros portefeuille en poche. " " Pepe est de ces joueurs dont rêvent tous les entraîneurs ", commente le coach d'Udine, Pasquale Marino. " Il allie quantité, engagement, abattage et qualités footballistiques. " SÉRIE A. Jusqu'à la semaine dernière, 109 professionnels n'avaient pas encore joué une minute en championnat. Ils représentent une masse salariale de 48 millions d'euros. Parmi eux, on retrouve Alessandro Nesta, Christian Vieri(blessés), Hernan Crespoet Nelson Dida(sur le banc ou dans la tribune). Sienne détient le pompon avec treize joueurs non alignés. Certains sont victimes du succès de leur équipe. Ainsi, DavideBallardini, l'entraîneur de Palerme, a une équipe type. Du coup, dix des 27 éléments du noyau sont réduits au rôle de spectateurs. ASSIMO MORATTI envisage de déménager. Le président de l'Inter veut disposer d'un stade de 60.000 places dès la saison 2012-2013. Cette arène serait construite près du ring de Milan et serait la réplique de l'Allianz Arena de Munich. CONTRATS. 69 footballeurs de Série sont en fin de contrat en juin prochain : 13 gardiens, 22 défenseurs, 22 médians, 13 attaquants. La Sampdoria est le seul club de D1 à ne compter aucun joueur en fin de contrat. CESARE PRANDELLI, le coach de la Fiorentina, est de plus en plus cité comme futur entraîneur de la Juventus. Il a déclaré qu'il n'avait pas l'intention de quitter Florence avant l'expiration de son contrat en 2011. FRANCESCO TOTTI, le capitaine de l'AS Rome blessé lors de la Supercoupe, a réintégré le noyau après un mois d'indisponibilité. GABY MUDINGAYI avait la rage contre la Lazio (encore une carte jaune), le médian a été le meilleur joueur de Bologne. Anthony Vanden Borre (Genoa) est resté sur le banc. GEERT FOUTRÉ