Happy Holiday ! Jrue Holiday est en train de se faire un nom et surtout un prénom... qu'il a d'ailleurs particulièrement étrange. Meneur de jeu des Philadelphia 76ers, il n'est que le quatrième joueur depuis 2000 à afficher une spectaculaire moyenne de 18 points et 9 assists par match. Mieux encore, Holiday joue un rôle essentiel dans son équipe dont il est responsable pour 43 % des points. Il mène largement ce classement d'efficacité - voire d'indispensabilité - devant tous les grands noms : LeBron James (Miami - 39,1 %), Kobe Bryant (L.A. - 38,4), Rajon Rondo (Boston - 38,3) Deron Wil...

Happy Holiday ! Jrue Holiday est en train de se faire un nom et surtout un prénom... qu'il a d'ailleurs particulièrement étrange. Meneur de jeu des Philadelphia 76ers, il n'est que le quatrième joueur depuis 2000 à afficher une spectaculaire moyenne de 18 points et 9 assists par match. Mieux encore, Holiday joue un rôle essentiel dans son équipe dont il est responsable pour 43 % des points. Il mène largement ce classement d'efficacité - voire d'indispensabilité - devant tous les grands noms : LeBron James (Miami - 39,1 %), Kobe Bryant (L.A. - 38,4), Rajon Rondo (Boston - 38,3) Deron Williams (Brooklyn - 37,4) et Chris Paul (L.A. Clippers - 37,0) Pour être franc... LeBron James joue actuellement à un très haut niveau qui lui a d'ailleurs valu d'être élu meilleur joueur du mois de novembre. Il marque 53 % de ses essais dans la raquette, 42 % en dehors et capte 9,1 rebonds par match. Tous les aspects de son jeu sont impressionnants sauf les lancers francs. Un exercice qu'il ne réussit que dans 65 % des cas. C'est la moyenne la plus basse de ses dix ans de carrière professionnelle au cours de laquelle il a réussi 75 % de ses free throws. Carpe diem. Après avoir collecté quelque 150 millions de dollars au cours de ses 17 ans de carrière en NBA, Allen Iverson connaît des problèmes d'argent. Et aussi de calcul mental et de gabegie. Le juge estime que le 5e meilleur garde de tous les temps a des rentrées mensuelles de 62.500 $ mais en dépense... 358.000, dont 125.000 $ au profit de ses créanciers. Outre ces versements obligatoires décrétés par la justice, Iverson consacre entre autres mensuellement 10.000 $ à l'achat de vêtements, 10.000 $ pour les achats de nourriture, 5.000 $ pour ses loisirs et 5.000 $ pour les restaurants qu'il a coeur de rallier dans sa Maybach ! L'avenir. Kobe Bryant vient de rejoindre le prestigieux quatuor (Karl Malone, Michael Jordan, Wilt Chamberlain et Kareem Abdul-Jabbar) des " + de 30.000 points ". Certains le voient capable de faire mieux que les 38.387 du dernier nommé à condition qu'il rempile au terme de son contrat actuel qui court jusqu'en 2014. Rien n'est moins sûr. Bryant (34 ans) ne s'est jamais clairement prononcé sur son futur... sauf pour dire que contrairement à Michael Jordan, il ne se voit pas en propriétaire de club une fois retraité. " Ce n'est pas pour moi. Si un joueur manquait un match pour un simple ongle cassé, je deviendrais fou. Je serais incapable de l'accepter. " Coûteuses menaces. Stephen Jackson (San Antonio) va regretter ses menaces envers Serge Ibaka, l'attaquant d'Oklahoma City, qui a eu la mauvaise idée d'avoir une petite altercation avec le mal nommé Metta World Peace (alias Ron Attest). Le Texan va en effet devoir payer une amende de 25.000 $ à la NBA pour quelques mots argotiques et sans aucune rigueur orthographique sur Twitter qui disaient à peu de choses près ceci : " La prochaine fois qu'Ibaka viendra vers moi, je viserai sa bouche. C'est une promesse. "