Grrr... David Stern, le patron de la NBA, est furieux envers Gregg Popovich. L'entraîneur de San Antonio a eu le culot de laisser sur le banc quatre de ses joueurs-clés (Tim Duncan, Tony Parker, Manu Ginobili et Danny Green) pour le match contre Miami (perdu 105 -100). En d'autres temps, cette mise au repos stratégique n'aurait pas trop fait sourciller, mais la rencontre entre le champion en titre et l'équipe montant en puissance avait été présentée comme le duel de la semaine, avec tout le tralala - et surtout enjeux publicitaires - afférent. La sanction ...

Grrr... David Stern, le patron de la NBA, est furieux envers Gregg Popovich. L'entraîneur de San Antonio a eu le culot de laisser sur le banc quatre de ses joueurs-clés (Tim Duncan, Tony Parker, Manu Ginobili et Danny Green) pour le match contre Miami (perdu 105 -100). En d'autres temps, cette mise au repos stratégique n'aurait pas trop fait sourciller, mais la rencontre entre le champion en titre et l'équipe montant en puissance avait été présentée comme le duel de la semaine, avec tout le tralala - et surtout enjeux publicitaires - afférent. La sanction du patron envers les Spurs a été très dure : 250.000 $ d'amende ! Photo.. synthèse. Un cliché circulant sur Internet fait actuellement parler de lui. Il montre Tim Duncan et Tony Parker (San Antonio) déguisés en pirates pointer une arme sur la tempe d'un figurant portant un maillot zébré frappé du nom de (Joey) Crawford, un arbitre de la NBA. La scène est évidemment d'un goût douteux, mais elle a été immortalisée au cours d'une soirée privée dans le cadre de la fête d'Halloween... dont la raison d'être est précisément de (se) faire peur. Toujours faire écran.. . Pour la modique somme de 59 $ (45 €), une trentaine de fans ont eu le " privilège " d'assister au match Chicago - Philadelphie... devant leur grand écran plat, mais en compagnie de Dennis Rodman himself ! C'est ce que l'ex-Bull appelle une " Viewing Party Experience ". Le prix de ladite expérience - unique à n'en pas douter ! - comprenait également le service-vestiaire, deux boissons, une photo en compagnie de " Dennis The Menace ", un billet de tombola dont le prix était un maillot de l'hôte du jour, une session de questions-réponses à la mi-temps du match et l'entrée pour un concours de... tenues costumées. Visiblement une passion tenace dans le chef de Rodman. Les meilleurs. ESPN et TrueHoop ont établi le classement des meilleurs joueurs à ce stade de la compétition. Voici le Top 10 : 1. LeBron James (Miami - 9,99 pts) - 2. Kevin Durant (Oklahoma City - 9,70) - 3. Dwight Howard (L.A. Lakers - 9.58) - 4. Chris Paul (L.A. Clippers - 9.52) - 5. Derrick Rose (Chicago - 9.02)... même s'il n'a pas encore joué cette saison ! - 6. Kobe Bryant (L.A. Lakers - 8.88) - 7. Kevin Love (Minnesota - 8.86) - 8. Dwyane Wade (Miami - 8.77) - 9. Russell Westbrook (Oklahoma City - 8.76) - 10. Deron Williams (Brooklyn - 8.69). Retour au nid. Tom Benson, le nouveau propriétaire des Hornets - qui ont atterri à La Nouvelle-Orléans en provenance de Charlotte en 2002 - a réitéré son souhait d'abandonner prochainement le surnom de Hornets (frelons) au profit de " Pelicans " - un hétéronyme plus " couleur locale " puisque le pélican brun est natif des côtes louisianaises. Michael Jordan, son alter ego de Charlotte voit d'un bon oeil le retour au nom original pour ses Bobcats.