C'est dans la nuit de dimanche à lundi (2 heures) qu'aura lieu à New York l'All Star Game, un match (exhibition) opposant douze joueurs des conférences Est et Ouest. Comme chaque année, ce sont les fans de NBA qui choisissent les cinq de base. Stephen Curry (Golden State Warrior) est le joueur qui a reçu le plus de voix : 1.513.324, soit 42.000 de plus que LeBron James (Cleveland), le numéro un de l'an dernier.
...

C'est dans la nuit de dimanche à lundi (2 heures) qu'aura lieu à New York l'All Star Game, un match (exhibition) opposant douze joueurs des conférences Est et Ouest. Comme chaque année, ce sont les fans de NBA qui choisissent les cinq de base. Stephen Curry (Golden State Warrior) est le joueur qui a reçu le plus de voix : 1.513.324, soit 42.000 de plus que LeBron James (Cleveland), le numéro un de l'an dernier. Curry figure dans le cinq de base de la conférence Ouest aux côtés de James Harden (qui remplace Kobe Bryant, blessé), Blake Griffin, Marc Gasol et Anthony Davis. A l'Est, outre James, les élus sont Kyle Lowry, John Wall (deux débutants), Carmelo Anthony et Pau Gasol. Ce sera la première fois que deux frères entameront un All Star Game. Traditionnellement, le All Star Saturday est consacré au Slam Dunk et au Three Point Contest. Avant, le concours de shoots à trois points était l'enfant pauvre mais ce n'est plus du tout le cas. Avec Stephen Curry, son équipier Klay Thompson, Kyle Korver, James Harden, Kyrie Irving et le tenant du titre Marco Belinelli, ce sont les meilleurs shooteurs de NBA qui s'affrontent. A l'inverse, au concours de dunks, on retrouve des joueurs de troisième zone comme Giannis Antetokounmpo, Zach LaVine, Victor Oladipo et Mason Plumlee. Il en allait tout autrement par le passé lorsque le concours de dunks était l'événement-phare du All Star Weekend avec des vedettes comme Michael Jordan, Dominique Wilkins, Vince Carter et Kobe Bryant. Mais au cours de la dernière décennie, les stars se sont mises à décliner l'invitation en raison du risque de blessure et de la peur du ridicule en cas de dunk manqué. Le fait que les projecteurs soient désormais braqués davantage sur les shooteurs traduit également l'évolution de la NBA, où les tirs à trois points prennent de plus en plus d'importance. En 1987/88, la moyenne de tentatives par équipe était de 4,89 par match. L'an dernier, elle était de 21,53 (une progression de 440 % !). Stephen Curry, dont tout le monde pense qu'il sera élu Most Valuable Player de la saison, personnifie cette évolution avec un taux de réussite à trois points de 40 %. Il faut savoir que Michael Jordan, MVP de la saison 87/88, n'affichait pas plus de 19 %. L'explication réside en partie dans le changement de règles (depuis 2002), les équipes pouvant désormais placer plus de joueurs dans la zone sous le panier pour empêcher les dunks. Pour ouvrir les défenses, il faut donc tirer de loin. PAR JONAS CRETEUR