Il fut un temps, il y a 20 ou 30 ans, où le All Star Game était un vrai match. Les stars de la Western et de l'Eastern Conference mettaient un point d'honneur à ne pas être battus. Du moins, lorsque la fin du match approchait. Ces dix dernières années, et surtout lors des dernières éditions, le All Star Game est devenu une grand-messe où l'on a parfois bu le calice jusqu'à la lie. Quelques dunks spectaculaires et quelques passes aveugles, certes, mais la défense était absente. Les vedettes ne voulaient pas trop se fatiguer, au milieu d'une longue et éprouvante saison de NBA. Avec, pour conséquence, un score monstre de 192-182 en 2017 (victoire pour l'Ouest). A l'époque, dé...