Année de fondation : 1926
...

Année de fondation : 1926 Président : Aurelio de Laurentiis Stade : San Paolo (60.240 places) Site : www.sscnapoli.it Transfert le plus cher : Fabio Quagliarella (18 millions d'Udinese en 2009) Palmarès : 2 titres, 3 Coupes, 1 C3 Saison passée en CL : - Qualification : automatique À SUIVRE Après trois ans passés à Palerme, l'Uruguayen a quitté la Sicile en 2010 pour 17 millions. Il est devenu une telle célébrité à Naples qu'on y vend des tas de produits portant son nom, dont une pizza Cavani. La raison du culte qui lui est voué ? 33 buts en 47 matches. Naples raffolant du pathos, la cité se pâme devant el Matador, surtout depuis qu'il a infligé trois buts à la grande Juventus. Réaliste, l'avant refuse qu'on le compare à Maradona : " Il était unique. Il était un Dieu, ici. Pas moi ". Naples évolue en 3-4-2-1. Le trio défensif, très resserré, est soutenu en perte de balle par les latéraux, qui montent dans le cas contraire. Deux médians axiaux contrôlent le jeu, laissant plus de liberté au trio offensif, duquel Hamsik décroche pourtant souvent. Même Cavani n'hésite pas à aider ses coéquipiers. La pression exercée et la rapidité avec laquelle Naples reconquiert le ballon rendent l'équipe redoutable en contre. De Sanctis est un gardien chevronné et fiable. La ligne arrière est dirigée par le capitaine Paolo Cannavaro, le frère de Fabio. L'intelligence d' Inler apporte un plus à l'entrejeu mais l'équipe profite aussi de la technique de Lavezzi. Ensemble, la saison passée, Cavani, Lavezzi et Hamsik ont pris à leur compte 43 des 59 buts napolitains en Serie A. Naples n'a néanmoins pas de doublure pour Cavani et son banc n'est pas très étoffé, ce qui l'a fait souffrir dans la dernière ligne droite, la saison dernière. L'équipe doit aussi afficher plus d'assurance en dehors de ses terres.Gesticulant le long de sa ligne de touche, Mazzarri transpire au moins autant que ses footballeurs pendant un match, ce qui a un jour inspiré cette remarque affectueuse du président producteur de ciné De Laurentiis : " mon Sean Penn en fureur ". Cesare Prandelli, le sélectionneur de l'Italie, qualifie Mazzarri de Maradona du SSC Napoli. Il est l'architecte de son succès. Pourtant, en début de carrière, l'entraîneur s'est attiré des ricanements quand il a affirmé : " Peu m'importe à quel endroit un joueur a le ballon, il doit avoir cinq possibilités de le passer. " Sa propre carrière de joueur a été anonyme. Après avoir fait ses classes à Florence, il n'a effectué qu'un bref passage parmi l'élite et a mis un terme à sa carrière sportive en 1995. Coach, il a ramené Livourne en Serie A en 2004 avant de maintenir pendant trois ans la Reggina parmi l'élite - la dernière saison malgré un handicap de 11 points suite au scandale du Calciopoli. Après deux saisons à la Sampdoria, il a rejoint Naples en 2009.