Mouscron méritait un point à Charleroi. Même s'il prit le jeu à son compte, se forgeant de belles occasions avant le repos et en acculant les Zèbres dans leur camp en seconde mi-temps, l'Excel est rentré bredouille avec un pauvre bilan après trois matches : 0 point, 0 but. Son problème est essentiellement offensif. Tailson, qui n'était pas qualifié pour ce déplacement, devrait résoudre le manque de finition d'une équipe qui, par ailleur...

Mouscron méritait un point à Charleroi. Même s'il prit le jeu à son compte, se forgeant de belles occasions avant le repos et en acculant les Zèbres dans leur camp en seconde mi-temps, l'Excel est rentré bredouille avec un pauvre bilan après trois matches : 0 point, 0 but. Son problème est essentiellement offensif. Tailson, qui n'était pas qualifié pour ce déplacement, devrait résoudre le manque de finition d'une équipe qui, par ailleurs, à l'image de Mustapha Oussalah (23 ans), joue bien au football. Mustapha Oussalah : Les Zèbres m'ont déçu. Je croyais qu'ils étaient plus forts. Ils ont empoché les trois points, certes, mais n'ont finalement prononcé que deux attaques dignes de ce nom en 90 minutes. Mais à part cela ? Rien. Notre fonds de jeu était meilleur que le leur et, pourtant, ils comptent sept points de plus que nous. Charleroi vit devant sa défense, masse tous ses joueurs derrière le ballon et attend l'erreur adverse. Un contre, un but, c'est ce qui s'est produit. Leur gardien de but a fait la différence derrière une défense en acier. Quand on passe le véritable marais que dresse leur ligne médiane, il faut encore se farcir leur défense qui ressemble à une forêt vierge. Je préfère notre jeu. Non, je suis déçu. Mais, au moins, on sait que ce groupe a de la qualité mais qu'il doit absolument finir ses actions offensives. Quand ce sera fait, l'Excelsior quittera les eaux troubles de la D1. Je me sens bien dans ce club. Je vis en plein c£ur de Mouscron. L'accueil du coach, Geert Broeckaert, du groupe et de la direction, a été formidable. Grâce à Michel Preud'homme, j'avais également eu des contacts avec le FC Brussels et Zulte Waregem. J'ai opté pour un prêt d'un an à Mouscron. Je suis sûr que c'était la bonne option après avoir passé six mois à Eupen. Là, ce ne fut pas évident : la jalousie à l'égard d'un joueur du Standard m'a tout de même étonné. Ce n'était pas agréable. Je veux m'installer en D1. J'aurais déjà pu le faire à Gand. On sait ce qui s'est passé avec Abdelmalek Cherrad. Gand a mis fin à mon contrat. Pas question de me laisser faire. J'ai été lésé. Je suis en procès avec le joueur mais aussi avec Gand pour licenciement abusif. (P. Bilic)(PB)