Le transfert de Trésor Mputu était attendu ces derniers jours. Mais lundi dernier, c'était toujours le flou concernant l'attaquant congolais, objet d'une cour assidue du Standard depuis plus d'un an.
...

Le transfert de Trésor Mputu était attendu ces derniers jours. Mais lundi dernier, c'était toujours le flou concernant l'attaquant congolais, objet d'une cour assidue du Standard depuis plus d'un an. " Le premier contact remonte à l'automne 2007 ", souligne Dominique D'Onofrio. " A l'époque, nous nous étions heurtés à un refus de la part de son club, le Tout-Puissant Mazembe, et plus particulièrement de son homme fort, Moïse Katumbi Chapwe. Mais malgré son buteur, le porte-drapeau du foot à Lubumbashi avait dû s'incliner lors de la deuxième phase des poules en Ligue des Champions africaine face au futur finaliste de l'épreuve, le Coton Sport de Garoua. J'ai eu peur... Le garçon, autorisé à tenter sa chance ailleurs, a été tour à tour cité à Arsenal où il a effectué un test, au Hertha Berlin et à l'Espérance de Tunis. Mais il est resté où il a toujours été choyé et payé rubis sur l'ongle. Fin 2008, nous sommes revenus à la charge par l'intermédiaire de son manager, Fabio Baglio et l'intéressé a signé un accord avec le Standard. Pour que sa situation soit tout à fait régularisée, il ne manque que l'accord de sa direction. J'ai bon espoir que la transaction se finalise incessamment. " Au Congo, chacun se pose cependant des questions : tant Mputu que le président du TP n'en sont plus à une volte-face près. " Katumbi, ce n'est pas n'importe qui ", observe Jean-Claude Mukanya, ex-joueur de Lommel, actuellement actif comme entraîneur-adjoint du club. " Indépendamment de sa position à la tête du TP, il est aussi le gouverneur de la province du Katanga. Richissime, il a le c£ur sur la main et ne veut que du bien pour le club et ses joueurs, qu'il considère un peu comme ses enfants. Trésor, il y tient comme à la prunelle de ses yeux. Et, jusqu'à présent, il a toujours tout fait pour le conserver, en lui proposant notamment un nouveau contrat mirifique. Le président rêve de redevenir champion d'Afrique, comme à l'époque où le TP s'appelait Englebert. C'est à nouveau partie remise, cette année, avec une première face aux Soudanais de Merrikh. Si le TP et ses dirigeants peuvent s'armer de patience, ce n'est plus le cas de Trésor, qui vient de fêter ses 23 ans. Je crois cette fois à une ouverture. Il n'a plus rien à prouver ici. Trésor vient d'être sacré Joueur du Congo loin devant Gladys Bokese, le défenseur de Motema Pembe et de l'équipe nationale. Il a besoin d'un nouveau défi, sans quoi il risque de s'encroûter. Ce n'est cependant pas sans un pincement au c£ur qu'il nous quitterait. Mputu, c'est notre Ronaldinho. Un véritable artiste, ballon au pied, capable de sorcelleries incroyables. Plus fin et racé que Dieumerci Mbokani, il n'a pas sa puissance. Mais quel régal pour les yeux ! S'il aboutit au Standard, il aura tôt fait de devenir la coqueluche des fans, j'en suis sûr. "