Négatif

Son audace et son culot peuvent se muer en défaut, notamment quand il est dans un jour sans. Cela peut avoir un côté exaspérant pour ses partenaires car il perd alors beaucoup trop de ballons. Il devrait alors plus chercher la facilité et l'efficacité plutôt que de vouloir à tout prix être l'élément déterminant de son équipe.
...

Son audace et son culot peuvent se muer en défaut, notamment quand il est dans un jour sans. Cela peut avoir un côté exaspérant pour ses partenaires car il perd alors beaucoup trop de ballons. Il devrait alors plus chercher la facilité et l'efficacité plutôt que de vouloir à tout prix être l'élément déterminant de son équipe. Son côté individualiste est parfois très dérangeant pour ses coéquipiers. Il a tendance, par moments, à trop porter son ballon et à ralentir l'évolution de son équipe. Son côté imprévisible peut aussi surprendre ses équipiers, qui sont quelquefois aussi étonnés que les adversaires de la passe qu'il réalise. C'est un dribbleur fou mais lorsqu'il commence son récital comme en Estonie, cela devient inefficace tant il évolue latéralement voire carrément vers l'arrière. Il empêche alors le jeu dans la profondeur et laisse le temps aux adversaires de se replacer tous derrière le ballon. Le jeu de tête lui permet d'être performant dans les airs, mais cela est plus dû à ses qualités athlétiques que grâce à un jeu aérien naturel. D'ailleurs, à l'arrêt, il perd beaucoup de duels sur les ballons hauts. Il joue alors davantage sur l'erreur adverse ou en utilisant son corps pour se protéger et tenter d'éviter la confrontation en 1 contre 1. Il essaye d'ailleurs souvent de contrôler le ballon de la poitrine, en pleine extension, plutôt que de le jouer de la tête. Son jeu en perte de balle est déficient, surtout quand il accumule les pertes de balle. Il réagit souvent trop tard dans les repositionnements, se lamentant sur ses propres ratés. Cela ne déstabilise pas trop son équipe contre un adversaire faible mais lorsqu'il doit défendre face à un joueur entreprenant, cela pose inévitablement beaucoup de problèmes. C'est comme deuxième attaquant légèrement en retrait d'un pivot qu'il est le plus performant. Mais sa polyvalence, qui lui permet d'évoluer sur un flanc, peut nuire à son équipe en perte de balle, quand il a décidé de ne pas mettre son bleu de travail. Il fait encore trop souvent preuve d'inconstance. Ses prestations sont parfois trop irrégulières. Lui, qui doit normalement bonifier ses partenaires et son équipe, devient parfois un élément dont le rendement est insuffisant. Il reste alors une énigme pour son coach qui hésite à le retirer du terrain parce qu'il est capable, à tout moment, de faire la différence. Son tackling défensif est encore trop impétueux. Et, même si son rôle ne le place pas souvent dans cette situation, il reste très perfectible dans ce domaine. La concentration fait partie de ses principaux défauts. Cela se remarque notamment sur les phases arrêtées. Avec sa qualité de frappe, il n'est pas normal qu'il rate complètement plusieurs coups de pied consécutifs. Il fait parfois preuve de désinvolture. Le dribble est une de ses plus grandes qualités et la roulette à la Zidane fait partie des gestes qu'il réalise à tous les matches. Il provoque continuellement son opposant direct et essaye de l'éliminer par des enchaînements techniques de haut vol. La virgule, les crochets courts, les doubles touches pied gauche/pied droit ou inversement, tout est réalisé avec beaucoup d'audace et de maîtrise aussi bien d'un pied que de l'autre. La vitesse d'exécution dans les dribbles est de très haut niveau. Le pied gauche est son pied de prédilection. Sa frappe de balle est de très bonne qualité : elle lui permet d'enrouler les tirs et les centres. Son habilité technique lui donne beaucoup d'aisance dans les reprises de volée également. Il aime rentrer dans le jeu quand il se trouve côté droit, cela l'amène à chercher le ballon croisé vers le deuxième poteau, de l'intérieur du gauche . Le droit, pour un gaucher, est très bien utilisé également même si la précision et la puissance y sont un rien moins performantes. La qualité des centres est un des atouts les plus utilisés par ses différents entraîneurs. Il est souvent désigné pour donner les corners et les coups francs latéraux. Sur ce type de ballons, il est capable de mettre beaucoup d'effets dans ses frappes et de les délivrer avec beaucoup de force et très tendues. Il parvient aussi à donner une trajectoire flottante à ses centres, ce qui rend l'intervention du gardien quasiment impossible. Il est doté d'un bagage technique de top niveau. Ses contrôles ainsi que ses amorties, à l'arrêt ou en pleine course, sont un véritable régal pour les yeux. Il est capable de dompter un service arrivant de loin. Même lorsqu'il retombe de très haut, le ballon lui colle littéralement au pied. On croirait alors que le cuir est aimanté à sa chaussure. Le culot fait également partie de ses grandes qualités. Il ose se lancer dans des dribbles impossibles, même entouré de plusieurs joueurs et dans les espaces les plus réduits. Cette audace lui a permis, par exemple, de marquer un but exceptionnel l'an dernier, en dribblant quasiment la totalité de l'équipe adverse. Il est doté d'un côté imprévisible : d'une feinte magistrale, il parvient à s'ouvrir un angle de jeu que l'on n'imaginait pas une fraction de seconde plus tôt. Cela lui donne l'occasion de trouver des ouvertures géniales et des orientations du jeu qui déstabilisent complètement l'adversaire. La vitesse fait également partie de ses grandes qualités. Elle est encore plus impressionnante en possession de balle que sans ballon. Il fait preuve d'une très grande vitesse d'exécution et d'une puissance nettement au-dessus de la moyenne. Il donne souvent l'impression de perdre le ballon mais d'une petite touchette du bout du pied, il modifie la trajectoire du ballon et donne le coup de rein lui permettant de prendre le meilleur sur son adversaire direct.Né en 1963, Etienne Delangre joua comme défenseur au Standard de 1981 à 1992 (267m en D1 et 6b, champion en 82 et 83). Ex-chargé de cours à l'Ecole du Heysel, il coacha de la P1 à la D1 (Charleroi). Par Étienne Delangre