Samedi, le Royal Excel Mouscron a pris la mesure de son troisième adversaire ayant disputé les PO1 : après Ostende (0-1) et Gand (3-2), il a infligé sa première défaite au Club Bruges (2-1). Il avait aussi gagné à Lokeren et fait match nul à Courtrai, ne s'inclinant, lourdement, que contre Charleroi (2-5). " On a commis des erreurs que le Sporting a sanctionnées ", raconte Mircea Rednic. " On a eu un peu de chance contre Bruges : il n'a pas concrétisé les occasions que nous lui avons laissées. Un nul aurait été un résultat correct. " À Ostende, Knowledge Musona a raté son envoi alors que le but étai...

Samedi, le Royal Excel Mouscron a pris la mesure de son troisième adversaire ayant disputé les PO1 : après Ostende (0-1) et Gand (3-2), il a infligé sa première défaite au Club Bruges (2-1). Il avait aussi gagné à Lokeren et fait match nul à Courtrai, ne s'inclinant, lourdement, que contre Charleroi (2-5). " On a commis des erreurs que le Sporting a sanctionnées ", raconte Mircea Rednic. " On a eu un peu de chance contre Bruges : il n'a pas concrétisé les occasions que nous lui avons laissées. Un nul aurait été un résultat correct. " À Ostende, Knowledge Musona a raté son envoi alors que le but était vide. Contre Gand, Yuya Kubo a loupé le 3-0 et Samuel Gigot a reçu une carte rouge contestée avant le repos. Mais la chance n'est qu'une partie de l'explication. " On essaye de prendre des points en affichant plus de volonté que notre adversaire. " Surtout, Mouscron joue au football, est organisé et réaliste. L'équipe est une des plus jeunes de la série mais samedi, ça n'était pas flagrant car le Club a aligné une formation encore plus verte, avec une moyenne entre 23 et 24 ans, contre 24 à 25 ans pour l'Excel. Au sein de cet ensemble solide, un joueur se distingue : Jonathan Bolingi (23 ans), l'avant loué par le Standard (v.p. 32). Avec cinq buts, il est en tête du classement des buteurs et compte y rester. Il est mobile, conserve bien le ballon, travaille et marque aussi bien de la tête que des pieds. Pour Rednic, c'est même un leader. " Il est un exemple au travail et quand on gagne, il met de l'ambiance avec sa musique africaine. " Face à la presse, il a besoin de son coéquipier Ari Nkaka pour traduire son lingala en français. Autre figure de proue, Omar Govea (21 ans), loué par Porto et patron de l'entrejeu. Rednic espère qu'il restera jusqu'au terme de la saison. " Car même Ray Charles et Stevie Wonder sont capables de voir qu'il est bon. " L'entraîneur reste modeste quand il est question de sa part dans le succès. " En football, il y a des professeurs et des travailleurs. Joueur, j'étais un travailleur et je le suis resté. " Il dit ceci à propos du coup de coin qui a amené le but de la victoire. " Le Club défend à dix sur les corners. Pour me défaire de cette couverture, je me suis inspiré de ce que j'ai vu dans un match de l'EURO féminin. " Il a remercié les clubs qui avaient mis d'aussi bons joueurs à sa disposition et les footballeurs eux-mêmes pour leur réceptivité et leurs sacrifices, et enfin le manager général Paul Allaerts pour sa confiance. " Aucun joueur n'a été engagé sans qu'on me demande mon avis. C'est très différent de la saison passée (rires). J'ai encore trois ou quatre bons joueurs qui n'ont pas encore joué ou peu, comme Rotariu et Palic. Dans un certain temps, On disposera d'encore plus de qualité et on sera encore plus fort. " Mouscron est actuellement à une place qui donne accès aux PO1 mais ce sont surtout les petits clubs qui s'inquiètent. Car si Mouscron, principal candidat à la descente, y échappe, qui deviendra le premier menacé ? Christian Vandenabeele