Il ne se passe décidément pas une année sans que Mouscron n'aborde la trêve avec plein d'incertitudes concernant son avenir. A peine l'Excelsior a-t-il annoncé l'arrivée d' Unibet comme nouveau sponsor qu'il doit déplorer le départ de son sponsor principal Frinver. Ce promoteur immobilier espagnol avait signé un contrat de quatre ans avec des modalités renégociables chaque année. Touchée de plein fouet par la crise de la construction en Espagne, la firme a fait savoir à ...

Il ne se passe décidément pas une année sans que Mouscron n'aborde la trêve avec plein d'incertitudes concernant son avenir. A peine l'Excelsior a-t-il annoncé l'arrivée d' Unibet comme nouveau sponsor qu'il doit déplorer le départ de son sponsor principal Frinver. Ce promoteur immobilier espagnol avait signé un contrat de quatre ans avec des modalités renégociables chaque année. Touchée de plein fouet par la crise de la construction en Espagne, la firme a fait savoir à PhilippeDufermont qu'elle n'était plus en mesure d'honorer ses engagements. Voilà donc le club obligé de trouver le 1,2 million d'euros qu'apportait Frinver. " C'est sûr, la situation n'est pas rose ", reconnaît le président Jean- PierreDufermont. " Mais l'est-elle davantage dans d'autres clubs ? J'ai l'impression qu'ailleurs, on tait la situation financière réelle, alors que chez nous, tout le monde en fait état. Comment comptons-nous nous en sortir ? En travaillant... et c'est ce que je suis en train de faire. J'essaie de faire aboutir certaines pistes qui ont été ouvertes. Je ne peux encore rien révéler, sinon qu'un responsable d' INGFrance nous a mis en contact avec INGBelgique. C'est une piste sérieuse... mais pas pour tout de suite. Les clubs travaillent en années- football, alors que les sociétés travaillent en années fiscales, c'est une difficulté supplémentaire. " D'ici à la signature d'un éventuel nouveau contrat, soit Philippe Dufermont devra encore boucher les trous - et on sait qu'il commence à se lasser d'investir à fonds perdus - soit il faudra vendre des joueurs au mercato. En partance pour Gand, AdnanCustovic était très ému samedi soir après ses trois derniers buts pour les Hurlus. Le Standard est, lui, très proche de conclure un accord avec IdirOuali. Malgré le 5-1 contre Bruges, on sentait une ambiance très lourde dans les vestiaires. " Cela ne fait jamais plaisir à l'entraîneur de voir ses joueurs partir, mais il faut se plier aux décisions de la direction si elles sont prises pour assurer la pérennité du club ", affirme EnzoScifo. Une rumeur a couru que les joueurs n'avaient pas perçu leur dernier salaire. Vérification faite, il n'en est rien. " Depuis deux ans, ils ont toujours été payés rubis sur ongle. Cette fois, compte tenu du coup dur que l'on a encaissé, cela a pris un peu plus de temps, mais tout a été régularisé ", confirme Jean-Pierre Dufermont. Par contre, les jeunes régionaux et provinciaux ne seraient plus payés : conséquence de la gué-guerre entre Philippe Dufermont et Jean- PierreDetremmerie... DANIEL DEVOS