Cesc Fabregas (27 ans) a signé un contrat de cinq ans à Chelsea, où il doit combler l'immense vide laissé par Frank Lampard. Dans sa lettre d'adieux aux supporters de Barcelone, le médian espagnol, qui a joué pour Arsenal de 2003 à 2011, écrit qu'il n'en avait pas encore fini avec la Premier League et qu'il a donc saisi l'opportunité d'y retourner.
...

Cesc Fabregas (27 ans) a signé un contrat de cinq ans à Chelsea, où il doit combler l'immense vide laissé par Frank Lampard. Dans sa lettre d'adieux aux supporters de Barcelone, le médian espagnol, qui a joué pour Arsenal de 2003 à 2011, écrit qu'il n'en avait pas encore fini avec la Premier League et qu'il a donc saisi l'opportunité d'y retourner. Son choix pour les Blues et donc pour José Mourinho est pour le moins étonnant car n'est-ce pas le Special One qui, pendant la Supercoupe d'Espagne, en été 2011, a donné un coup à la tête de Fabregas, qui gisait sur le terrain ? On peut toujours en retrouver les images sur YouTube. Pendant ce même match, Mourinho, alors entraîneur du Real, avait planté son doigt dans l'oeil de Tito Vilanova. Le président Florentino Perez avait embauché le Portugais en 2010, pour mettre un terme à l'hégémonie du Barça. L'entraîneur portugais a eu recours à des méthodes plutôt douteuses. Il a ainsi excité ses joueurs en leur parlant de leurs ennemis de Catalogne. Il leur a interdit de leur serrer la main avant les clasicos. Mourinho préférait d'ailleurs qu'on insulte les acteurs de Barcelone. L'amitié qui unissait notamment Iker Casillas, Xavi et Carles Puyol a été mise à rude épreuve. Mourinho a tellement braqué les footballeurs du Real contre leurs rivaux catalans qu'une certaine tension reste palpable en équipe nationale. Fabregas ne l'a pas oublié : en début d'année, il a réagi avec rigueur à une déclaration de l'entraîneur de Chelsea au sujet de Barcelone. Avant le match aller entre Manchester City et Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Mourinho avait déclaré que c'était le pire Barcelone des dernières années. Après sa victoire 0-2 à l'Etihad Stadium, Fabregas a tenu les propos suivants à Sky Sports : " Je pense que certaines personnes ont parlé un peu trop avant le match et qu'elles feraient mieux de la fermer quelque temps. " Il a aussi fait remarquer que Mourinho ferait mieux de s'occuper de Chelsea. The Special One, qui ne tolère généralement pas la moindre contradiction de ses joueurs, n'aura certainement pas apprécié. On est donc curieux de voir la tournure que prendra l'union des deux hommes à Stamford Bridge. D'ailleurs, Fabregas n'était pas le premier choix de Mourinho. Le Portugais avait jeté son dévolu sur Koke (Atletico Madrid), Paul Pogba (Juventus) ou Paulinho (Tottenham). On peut aussi se demander si Fabregas possède les qualités requises pour faire oublier Lampard, la figure de proue de Chelsea. L'Espagnol possède un excellent bagage technique mais il ne marque pas aussi facilement que Lampard, auteur de 211 buts en 648 matches pour les Londoniens. A Arsenal, il n'a inscrit que 57 buts en 303 rencontres mais il a délivré 98 assists. Fabregas n'arrive pas à la cheville de Lampard, de Pogba ni de Paulinho en matière de puissance. On peut donc se demander qui a insisté pour mener ce transfert à bien mais une chose est certaine : ce n'est pas Mourinho. PAR STEVE VAN HERPE