Le Danemark a remporté le titre européen il y a 20 ans. Pourriez-vous nous refaire le coup ?

En 92 c'était très spécial : le Danemark n'était pas qualifié et a été appelé du fait de la guerre en ex-Yougoslavie. Et il n'y avait que 8 nations en phase finale contre 16 aujourd'hui. Mais tout est possible en football si on joue très bien pendant seulement trois semaines. Et le Portugal sans Cristiano Ronaldo, ce n'est pas la même chose que quand il joue, par exemple.

Quels bénéfices tirez-vous de votre longue présence comme sélectionneur ?

Je connais mieux mes joueurs que quiconque vu que je les côtoie pendant 4, 5 ou 6 ans. Le foot de club m'a manqué durant ces 12 années, mais j'ai également apprécié travailler avec mon équipe nationale.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de prolonger de deux années supplémentaires au terme de l'EURO ?

Les joueurs voulaient que je reste, tant les jeunes que les plus anciens et c'est ça qui me donne tellement de satisfaction. J'aimerais que nous continuions en nous qualifiant pour le Brésil, en 2014.

Quel est l'apport du talent de Christian Eriksen à l'équipe ?

Il ne peut pas porter l'équipe et nous lui avons dit qu'il ne devait même pas essayer. Il doit encore se développer et il ferait bien de rester une année supplémentaire à l'Ajax. S'il progresse, son talent se confirmera et il sera à même de le montrer au monde entier en 2014.

Avez-vous un moment envisagé de sélectionner Viktor Fischer, qui à 17 ans est couvert d'éloges à l'académie de l'Ajax Amsterdam ?

Non, on ne peut pas emmener un joueur à un tournoi international de premier plan s'il n'a pas encore sa place en équipe fanion dans son club. Mais chacun sait à l'Ajax que la saison prochaine il fera ses débuts chez les A et alors nous verrons.

Pensez-vous que le foot international perd en popularité à cause de la Ligue des Champions ?

Non, le Championnat d'Europe et la Coupe du Monde restent le sommet, ils ont une saveur particulière. Des pays entiers regardent ces tournois.

Quels joueurs seront les stars de la compétition ?

Dans notre groupe nous avons Robin van Persie, meilleur buteur en Premier League, Mario Gomez, meilleur buteur en Bundesliga et Cristiano Ronaldo : 46 buts en Liga, soit 4 de moins que Lionel Messi ! Ne regardez pas plus loin .

Qui a le plus de chances de remporter le trophée Henri Delaunay ?

L'Espagne reste favorite et l'Allemagne aussi a de grandes chances.

PAR JIM HOLDEN (ESM)

En 92 c'était très spécial : le Danemark n'était pas qualifié et a été appelé du fait de la guerre en ex-Yougoslavie. Et il n'y avait que 8 nations en phase finale contre 16 aujourd'hui. Mais tout est possible en football si on joue très bien pendant seulement trois semaines. Et le Portugal sans Cristiano Ronaldo, ce n'est pas la même chose que quand il joue, par exemple. Je connais mieux mes joueurs que quiconque vu que je les côtoie pendant 4, 5 ou 6 ans. Le foot de club m'a manqué durant ces 12 années, mais j'ai également apprécié travailler avec mon équipe nationale. Les joueurs voulaient que je reste, tant les jeunes que les plus anciens et c'est ça qui me donne tellement de satisfaction. J'aimerais que nous continuions en nous qualifiant pour le Brésil, en 2014. Il ne peut pas porter l'équipe et nous lui avons dit qu'il ne devait même pas essayer. Il doit encore se développer et il ferait bien de rester une année supplémentaire à l'Ajax. S'il progresse, son talent se confirmera et il sera à même de le montrer au monde entier en 2014. Non, on ne peut pas emmener un joueur à un tournoi international de premier plan s'il n'a pas encore sa place en équipe fanion dans son club. Mais chacun sait à l'Ajax que la saison prochaine il fera ses débuts chez les A et alors nous verrons. Non, le Championnat d'Europe et la Coupe du Monde restent le sommet, ils ont une saveur particulière. Des pays entiers regardent ces tournois. Dans notre groupe nous avons Robin van Persie, meilleur buteur en Premier League, Mario Gomez, meilleur buteur en Bundesliga et Cristiano Ronaldo : 46 buts en Liga, soit 4 de moins que Lionel Messi ! Ne regardez pas plus loin . L'Espagne reste favorite et l'Allemagne aussi a de grandes chances. PAR JIM HOLDEN (ESM)