Il n'y a que la Coupe de France pour nous offrir de belles épopées de clubs amateurs. Après Calais en 2000, c'est au tour de Montceau-les-mines, un club de CFA B (l'équivalent de notre Promotion) de vivre un conte de fées. Après avoir défait Bordeaux en huitièmes de finale, le club de Saône-et-Loire (entre Gueugnon et Chalon-sur-Saône) s'est offert le scalp de Lens en quarts (1-0). Il ne reste donc plus qu'un exploit à réaliser pour atteindre le Stade de France.
...

Il n'y a que la Coupe de France pour nous offrir de belles épopées de clubs amateurs. Après Calais en 2000, c'est au tour de Montceau-les-mines, un club de CFA B (l'équivalent de notre Promotion) de vivre un conte de fées. Après avoir défait Bordeaux en huitièmes de finale, le club de Saône-et-Loire (entre Gueugnon et Chalon-sur-Saône) s'est offert le scalp de Lens en quarts (1-0). Il ne reste donc plus qu'un exploit à réaliser pour atteindre le Stade de France. Ce parcours relève d'autant plus de l'exploit que les deux derniers éliminés ne sont pas des anonymes cercles de D1. Bordeaux avait misé sur la Coupe, cette saison, et Lens, dauphin de Lyon en championnat, réalise une très bonne saison et tient la forme depuis le début du second tour. " Ce qui fait notre force, c'est la solidarité, une grosse envie, une bonne organisation ", explique le capitaine Martial Beaucaire, qui dans la vie de tous les jours est responsable logistique dans une société de câblage " Ces trois points sont essentiels. Si nous ne les respectons pas, nous n'y arriverons pas. Je n'ai pas beaucoup dormi après la victoire contre Lens. Nous sommes sortis en boîte jusqu'à 5 heures du matin ". Pourtant, cette épopée n'a pas bouleversé le quotidien de ce club d'une région minière, qui se bat contre la relégation. " C'est sûr, le club va gagner de l'argent ", continue Beaucaire, " même s'il a fallu payer la location du stade de Gueugnon et les réceptions d'après match, qui ont réuni, lors des derniers tours, près de 300 personnes. Cet argent va être bénéfique pour le FC Montceau qui veut investir dans les jeunes et la formation. Il pourra également nous offrir l'éclairage qui nous manque tant ". La ville est fière de ses couleurs : " Après le match de Bordeaux, le maire nous a convié à une réception en notre honneur. Il y avait 450 personnes. La mairie s'est pas mal investie. Le conseil régional aussi ". Nantes, Sochaux et Marseille ont également acquis leur qualification. Nantes a émergé aux tirs au but face à Sedan ( Grégory Pujol avait pourtant donné l'avantage aux Sedanais) grâce à un arrêt de Fabien Barthez. Sochaux a mis fin aux espoirs du PSG de reconduire son titre. Les Doubistes se sont imposés 2-1 grâce notamment à un but de Moumouni Dagano et Marseille a sèchement battu Vannes (CFA) 5-0. ANTOINE KOMBOUARE, l'entraîneur de Valenciennes, a été suspendu trois rencontres pour comportement agressif et propos injurieux envers Frédéric Antonetti, son homologue niçois lors du récent match opposant les deux clubs. SEPP BLATTER ne comprend pas comment l'UEFA a permis à Lens d'accueillir des matches de Ligue des Champions de Lille en rappelant les incidents qui avaient eu lieu à Bollaert lors de la Coupe du Monde 1998. Le président lillois a répliqué en disant : " Ce stade est homologué et de nombreuses rencontres européennes y ont lieu depuis 1998 sans avoir à y déplorer aucun incident ". Cette polémique fait suite aux échauffourées qui ont émaillé la rencontre entre Lille et Manchester. L'OM ne sait toujours pas de quoi sera fait son avenir. Après Le Figaro, c'est Le Monde et L'Equipe qui affirment que Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances, aurait ouvert une enquête sur l'origine des fonds de Jack Kachkar, le repreneur du club. PEDRO PAULETA (notre photo) a annoncé qu'il arrêterait sa carrière en 2008. DES INCIDENTS ont éclaté durant le derby entre Saint-Etienne et Lyon. La police a dû intervenir avec des gaz lacrymogènes et le match a été interrompu quelques minutes. Le climat entre les deux équipes était tendu suite à l'affaire Piquionne et au refus stéphanois d'avancer le match au vendredi. LE PSG replonge. Après quatre victoires, le club a subi trois défaites et se retrouve reléguable pour la première fois depuis 1988. LUIGI PIERONI n'a pas participé à la victoire de Nantes à Sochaux et Kevin Mirallas au carton de Lille face à Troyes. STéPHANE VANDE VELDE