En très peu de temps, le jeune SergioCanales (18 ans) est passé du statut d'inconnu à celui de future star très convoitée. Vendredi, le Real Madrid s'est offert ses services mais le laissera jouer en prêt au Racing Santander durant une ou deux saisons encore. Le club percevra six millions d'euros. C'est le 10 janvier, alors qu'il fêtait seulement sa troisième titularisation, que Canales s'est fait un nom auprès du grand public en inscrivant les deux buts de la victoire 1-2 au FC Séville.
...

En très peu de temps, le jeune SergioCanales (18 ans) est passé du statut d'inconnu à celui de future star très convoitée. Vendredi, le Real Madrid s'est offert ses services mais le laissera jouer en prêt au Racing Santander durant une ou deux saisons encore. Le club percevra six millions d'euros. C'est le 10 janvier, alors qu'il fêtait seulement sa troisième titularisation, que Canales s'est fait un nom auprès du grand public en inscrivant les deux buts de la victoire 1-2 au FC Séville. " Il a des allures de DiegoMaradona ", écrivit le quotidien Marca. " On ne le connaissait pas et subitement il est apparu ", a titré ElMundo. Subitement ? Peut-être pas. Canales avait brillé dans toutes les équipes d'âge, depuis son affiliation au Racing à l'âge de 11 ans. Lorsqu'il en a eu 12, on a dû modifier les règles du trophée MVP, afin qu'on puisse le lui attribuer, tellement il dominait la compétition. A 17 ans, il fut champion d'Europe avec l'Espagne. Et à 18, il fut élu meilleur joueur de la CopaAtlántica, une sorte de championnat d'Europe officieux. Mais il a fallu attendre que Santander licencie son coach JuanCarlosMandía et le remplace par MiguelAngelPortugal pour que quelqu'un ose prendre le risque de le lancer en équipe Première. Dans certains guides de la saison 2009-2010, le nom de Canales n'apparaissait même pas. La saison dernière, sous JuanRamonLopezMuñiz, il avait eu droit à six apparitions, jouant 100 minutes au total. Cette saison, Mandía lui a offert à deux reprises une (très) petite chance : 15 minutes contre Getafe, alors que l'équipe perdait déjà 4-1. Puis 19 minutes contre Saragosse. Santander était alors mené 2-0 et a fini par partager 2-2. Malgré cela, Mandía n'a pas jugé opportun de lui maintenir sa confiance. Une erreur qui lui a peut-être couté sa place. Car depuis que Portugal utilise Canales, Santander est passé de la zone de relégation à la 12e place. Son coéquipier PedroPinillos le qualifie de " monstre ", Xisco de " merveille ". Conscient des limites physiques du jeune prodige, Portugal prend toutefois soin de ne pas le brûler. Il l'aligne dans un rôle de centre-avant sans obligations défensives. PEP GUARDIOLA, qui arrivait en fin de contrat et avait été placé devant un ultimatum par sa direction, a décidé de prolonger d'une saison au FC Barcelone. A la grande joie du président JoanLaporta, qui a déclaré que c'était " son huitième trophée. Le septième étant le... 2-6 au stade Santiago Bernabeu. " BARCELONE a été élu meilleure équipe des deux dernières décennies par l'institut d'histoire et de statistiques du football. Samedi, grâce à sa victoire 0-3 à Valladolid, les Blaugranas ont clôturé le premier tour du championnat en étant invaincus. Seules quatre autres équipes avaient réussi cette performance : le Real Madrid, l'Espanyol, l'Athletic Bilbao et la Real Sociedad. EDUARDO TOTO SALVIO (19 ans), le jeune et prometteur attaquant du club argentin de Lanus, a été transféré à l'Atletico Madrid pour huit millions. 25 % à payer directement, le reste plus tard. PABLO DANIEL OSVALDO (24 ans), l'attaquant italo-argentin de Bologne, débarque à l'Espanyol. FILIPELUIS (24 ans), l'excellent arrière gauche brésilien du Deportivo, s'est fracturé la cheville après avoir inscrit le premier but contre Bilbao, samedi. Sa saison est terminée. SARAGOSSE a enregistré l'arrivée de trois joueurs depuis le 1er janvier : le défenseur JiriJarosyk (Samara, Russie), l'attaquant chilien HumbertoSuazo (Monterrey, Mexique) et l'ailier portugais EliseuPereira. Le club négocie le départ massif de plusieurs joueurs, en particulier le défenseur argentin Roberto Ayala, le milieu camerounais FranckSongo'o, l'attaquant brésilien Ewerthon, l'attaquant espagnol Braulio et le gardien JavierLopezVallejo. DANIEL DEVOS