On pourrait définir de cette manière la saison de l'Albert Elisabeth Club de Mons. Après une première partie de saison difficile s'expliquant par différents facteurs tels que la découverte de la D1, une équipe en construction ou encore des décisions arbitrales pas toujours favorables, l'équipe de José Riga a remonté la pente de manière spectaculaire. Le niveau technique affiché par cette formation m'impressionne car les prestations contre le Club Bruges et Genk frisaient la perf...

On pourrait définir de cette manière la saison de l'Albert Elisabeth Club de Mons. Après une première partie de saison difficile s'expliquant par différents facteurs tels que la découverte de la D1, une équipe en construction ou encore des décisions arbitrales pas toujours favorables, l'équipe de José Riga a remonté la pente de manière spectaculaire. Le niveau technique affiché par cette formation m'impressionne car les prestations contre le Club Bruges et Genk frisaient la perfection. Dans une saison il y a toujours des moments délicats à gérer comme la défaite à Genk au premier tour ou encore celle dans les tous derniers instants du derby hennuyer face au Sporting de Charleroi. Cela avait d'ailleurs entraîné l'ensemble du club dans une période négative. Cependant, l'équipe connut aussi des moments d'euphorie, le match retour contre Genk en est l'exemple parfait. En l'espace de quelques mois, l'Albert a connu une transformation progressive. On sentait qu'il y avait du potentiel dans cette formation et petit a petit, elle a fini par émerger et même, par moment, à surclasser ses adversaires pour arriver fin prête au moment décisif. Le temps pressait car il fallait allier beau jeu avec efficacité pour sortir de cette zone dangereuse dans laquelle l'équipe végétait dangereusement. C'est lors du match contre Bruges que le groupe montois s'est totalement libéré pour ensuite prendre une cinglante revanche contre les leaders. Depuis lors, Mons déroule et joue avec cette confiance qui fait la différence. On sent les joueurs légers dans leur tête. Ils jouent sans pression et tout cela avec un équilibre très rationnel car la défense est performante et intransigeante, le milieu de terrain tonique et technique et l'attaque dynamique. Cela étant, le maintien est quasi assuré et dès à présent ils peuvent vraiment se faire plaisir lors des dernières journées ce qui est tout de même très agréable voir même un luxe ! Il faut aussi noter que malgré le creux connu par le club en milieu de saison, les dirigeants gardèrent leur confiance envers Riga. Le président Dominique Leone a sans doute retenu les leçons du précédent passage en D1. Chapeau à tous ces acteurs tant au niveau du terrain qu'au niveau de la direction car Mons a obtenu sa licence du premier coup sans le moindre problème. Il a même reçu sa licence européenne ! suivez l'intégralité du 2e tour de la jupiler league à moitié prix ! plus d'infos : www.belgacomtv.be - 0800 33 331 - points de vente belgacompar johan walem