Le mercato vient de s'achever. Peut-on déjà en tirer des conclusions ?

Beaucoup de clubs ont fourni de gros efforts, mais c'est Mons qui me semble avoir tiré le meilleur parti. C'est le seul club qui a réellement acheté de la qualité. Et je retrouve avec plaisir un joueur comme Wamberto, avec lequel j'avais travaillé pendant trois ans et demi. Il démontre, une fois encore, qu'il n'est jamais aussi performant que lorsqu'il peut partir de la deuxième ligne. C'est sa meilleure position. A partir de là, il est tonitruant, car il peut faire valoir ses facultés de dribbles et d'accélérations. Son pied gauche est presque aussi bon que son pied droit. C'est le n°10 idéal pour Mons. Après son passage à l'Ajax, il m'apparaît encore plus performant qu'autrefois. Malgré ses 29 ans, il a toujours faim de football, c'est une grosse différence par rapport à d'autres joueurs. Et s'il s'est rapidement imprégné de la...

Beaucoup de clubs ont fourni de gros efforts, mais c'est Mons qui me semble avoir tiré le meilleur parti. C'est le seul club qui a réellement acheté de la qualité. Et je retrouve avec plaisir un joueur comme Wamberto, avec lequel j'avais travaillé pendant trois ans et demi. Il démontre, une fois encore, qu'il n'est jamais aussi performant que lorsqu'il peut partir de la deuxième ligne. C'est sa meilleure position. A partir de là, il est tonitruant, car il peut faire valoir ses facultés de dribbles et d'accélérations. Son pied gauche est presque aussi bon que son pied droit. C'est le n°10 idéal pour Mons. Après son passage à l'Ajax, il m'apparaît encore plus performant qu'autrefois. Malgré ses 29 ans, il a toujours faim de football, c'est une grosse différence par rapport à d'autres joueurs. Et s'il s'est rapidement imprégné de la mentalité montoise... Les Vieux Démons seraient-ils en train de ressurgir ? Ce n'est pas la première fois que le Standard termine le premier tour en trombe, puis éprouve des difficultés au démarrage. Les Rouches ont été handicapés par la CAN et les suspensions, mais pour être ambitieux, il faut pouvoir gagner dans des circonstances difficiles. Et, lorsqu'on ne domine pas totalement son sujet, il faut faire preuve de hargne. Les trois quarts de l'équipe devraient témoigner du même esprit que Roberto Bisconti, et cela ne me semble pas être le cas. C'est le seul joueur, au Standard, qui joue sur sa vraie valeur. L'Antwerp a aussi beaucoup acheté, c'est une habitude au Bosuil. Mais, généralement, ce sont des joueurs qui n'ont pas coûté cher, puisqu'ils ont été acquis sous forme de location ou prêtés par Manchester United. Dans ces conditions, on ne peut pas toujours toucher le gros lot. Ensuite, ces nouveaux joueurs, il faut les intégrer. En football, ce n'est pas comme en cuisine : lier la sauce, cela ne se fait pas en un jour. Or, pour Marc Grosjean, le temps presse, car les concurrents directs dans la lutte contre la relégation ne semblent pas disposés à l'attendre. Même si Charleroi a galvaudé une avance de deux buts au Cercle. Oui, on peut se demander si le principal challenger du Standard, dans la lutte pour la deuxième place, ne sera finalement pas Mouscron. L'Excel a loupé le coche au Lierse, mais j'ai eu le plaisir de retrouver un bon Gilles De Bilde dans ce match. Un Gilles De Bilde qui a, de surcroît, témoigné d'une grande intelligence, car il aurait pu conclure lui-même sur le deuxième but égalisateur. En tout cas, il y aura chaque semaine de nombreux mécontents dans le noyau. Trond Sollied devra démontrer toute sa psychologie. Et puis, acheter des joueurs n'est pas tout : il faut les faire jouer ensemble. Jonathan Blondel est l'un des grands espoirs du football belge, mais il n'a pratiquement plus joué en D1 depuis un an et demi. On dit de lui qu'il est le nouveau Marc Degryse. C'est possible, mais il devra le prouver. Son style correspondra-t-il à celui de Bruges ? C'est une autre question qu'il faut se poser. Alin Stoica, en tout cas, a des soucis à se faire. Marc Degryse semble se dire que, puisque le noyau actuel n'a pas donné satisfaction, il faudra en tirer des conclusions et recommencer avec de nouveaux joueurs, si pas cette saison, au moins la saison prochaine. Tout en essayant de sauver l'essentiel dans l'immédiat. Mais j'ai de plus en plus l'impression que, si Bruges veut être européen, il devra remporter la Coupe de Belgique. Car, tel que c'est parti, il ne me semble pas en mesure de terminer à l'une des trois premières places. D'abord, par la qualité du groupe, nettement supérieure à ce que l'on trouve dans les autres clubs belges. Et avec un banc d'une richesse inégalée dans notre pays. Le Sporting a perdu Ivica Mornar, mais va peut-être retrouver un Oleg Iachtchouk performant. Sauf accident, il bouclera le championnat avec 20 points d'avance, en battant au passage le record du plus grand nombre de points, du plus grand nombre de buts inscrits et du plus petit nombre de buts encaissés. En outre, il faut laisser à Hugo Broos les mérites qui lui reviennent : il a apporté une organisation et insufflé une motivation qui n'existaient pas auparavant. Propos recueillis par Daniel Devos