L'Ukraine est la seule équipe européenne qualifiée sur le terrain et rejoint donc l'Allemagne en tant que pays organisateur. Sur les autres continents, la bataille fait beaucoup moins rage car les grands favoris n'ont quasiment pas de concurrence pour se qualifier.
...

L'Ukraine est la seule équipe européenne qualifiée sur le terrain et rejoint donc l'Allemagne en tant que pays organisateur. Sur les autres continents, la bataille fait beaucoup moins rage car les grands favoris n'ont quasiment pas de concurrence pour se qualifier. En Amérique du Sud, le Brésil et l'Argentine ont 9 et 10 points d'avance à deux matches de la fin sur le cinquième qui va encore disputer un barrage contre le vainqueur de la zone Océanie. En cas de victoire, cela donnerait cinq qualifiés sur dix pays engagés. En Europe, il y aura 13 qualifiés sur les 51 pays de l'UEFA. ! On se dit que l'influence de João Havelange doit encore être énorme au sein de la FIFA pour garantir la qualification des deux meilleures équipes d'Amsud. En Afrique, aucun billet n'a encore été délivré pour la phase finale dans les cinq groupes de six où le suspense reste entier pour désigner le vainqueur de poule directement qualifié. En Asie et dans la zone Concacaf, la compétition est quasiment inexistante, l'Arabie Saoudite (qui a perdu 8-0 contre l'Allemagne lors de la dernière Coupe du Monde) et la Corée du Sud ont respectivement 9 et 5 points d'avance sur le troisième en six matches disputés. Pire encore dans l'autre groupe où le Japon et l'Iran ont eux 11 et 9 points de mieux que le troisième en six rencontres également. Dans la Concacaf, le Guatemala (avec quatre défaites en huit matches) et Trinidad et Tobago (avec cinq revers en huit rencontres) peuvent encore se qualifier en terminant quatrième du groupe et en remportant le barrage contre le vainqueur d'Ouzbékistan-Bahreïn. C'est évidemment très positif d'ouvrir les portes de la Coupe du Monde au monde entier, mais finalement les plus " petits " pays connaissent beaucoup plus de facilités pour décrocher leur ticket pour la plus grande manifestation sportive mondiale que les meilleures nations européennes. Utiliser le classement mondial de la FIFA pour protéger les meilleures nations serait pour moi une aberration car je trouve ce ranking complètement stupide. Quand on voit que la Belgique est remontée de cinq places suite à sa victoire contre Saint-Marin ! Que la FIFA continue à qualifier les pays dans le système actuel, je pense qu'il faudra bien que tout le monde l'admette car cela ne risque pas de changer. Et l'hyper mondialisation du sport va dans ce sens-là aussi. Mais ce que je ne comprends pas, c'est que l'instance suprême du football va dans la même direction au niveau de l'arbitrage. Et là, il serait temps de sélectionner des referees de top niveau quitte à en convoquer plusieurs d'un même pays. Quand on se souvient du niveau catastrophique de l'arbitrage en Corée et au Japon, et quand on voit que lors du barrage asiatique l'arbitre a " oublié " de faire retirer le penalty suite à l'entrée d'un partenaire dans le rectangle, on se dit que pour l'équité de la compétition, il serait temps que Sepp Blatter prenne ses responsabilités. Que la Coupe du Monde 2006 ne soit pas faussée comme celle de 2002 ! Etienne DelangreLa FIFA doit faire en sorte que LA COUPE DU MONDE 2006 ne soit pas faussée comme celle de 2002 !