Si on analyse les chiffres de la Belgique dans son groupe, on se dit dans un premier temps que c'est mal parti et que la qualification relève de l'utopie. Par contre, certains paramètres doivent nous laisser espérer une issue favorable afin de décrocher sur le terrain notre septième participation consécutive à une phase finale de Coupe du Monde.
...

Si on analyse les chiffres de la Belgique dans son groupe, on se dit dans un premier temps que c'est mal parti et que la qualification relève de l'utopie. Par contre, certains paramètres doivent nous laisser espérer une issue favorable afin de décrocher sur le terrain notre septième participation consécutive à une phase finale de Coupe du Monde. Malheureusement, il existe également des facteurs négatifs qu'il faut absolument tenter d'éliminer afin de renverser une situation délicate mais certainement pas définitive. Quels sont ces points noirs ? Essayons d'abord de restaurer un climat plus positif dans l'entourage de l'équipe nationale. Et quand je dis entourage, je pense évidemment aux supporters (même si la manière actuelle ne pousse pas à la réjouissance) mais aussi à la presse dont le rôle actuel ressemble plus à une guéguerre communautaire qu'à un soutien à nos Diables. Par entourage, j'entends également l'encadrement proche de l'équipe, c'est-à-dire le staff. Les déclarations de notre sélectionneur national, qui se plaint constamment du manque de talent actuel parce que beaucoup de sélectionnables et sélectionnés ne sont pas titulaires dans leur club, ne débouchent naturellement pas sur un climat de confiance et de sérénité au sein même du groupe. On est de toute manière obligé, comme toutes les autres nations d'ailleurs, de composer avec le matériel mis à notre disposition. Pourquoi certains entraîneurs doivent-ils continuellement se plaindre dans les journaux du (soi-disant) manque de talent des joueurs mis à leur disposition ? Je crois sincèrement que cette attitude est une tactique pour se protéger vis-à-vis de la critique alors qu'une attitude positive aurait certainement de meilleurs résultats. Ceci n'excuse en rien le comportement de Bart Goor et Eric Deflandre qui ont manqué du plus élémentaire professionnalisme, et je pèse mes mots. Karel Vertongen déclare qu'il n'y a pas d'amende prévue au règlement de l'équipe nationale mais il paraît qu'une sanction pourrait être prise quand même. En tant que capitaine, l'un de la sélection et l'autre du Standard, ils devraient en tout cas se comporter comme des exemples. Et arrêtons de faire le procès de Vincent Kompany. Est-ce lui qui, à 18 ans, est responsable de la situation de nos Diables ? Si on analyse la situation purement mathématique de notre groupe et quand on regarde les performances réussies par d'autres sélections nationales dans d'autres poules qualificatives, on se dit que rien n'est fait. L'Albanie qui bat la Grèce, championne d'Europe en titre, Andorre qui bat la Macédoine, le Liechtenstein qui tient en échec les vice-champions d'Europe portugais sont des résultats que nous Belges, ne sommes pas capables de réaliser contre l'Espagne, la Serbie & Monténégro et la Bosnie-Herzégovine ? Permettez-moi d'en douter ! De l'optimisme, que diable ! Jean-Claude et Louis Glineur, MonsCertains entraîneurs se plaignent continuellement du manque de talent des joueurs POUR SE PROTéGER de la critique