Monaco signe un très bon début de championnat mais a des ennuis avec les plus grands clubs français, Lyon et Marseille en tête. Là, c'est l'heure de la rentabilité et tout est bon afin de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Il y a peu, les clubs de L1 ont obtenu l'autorisation de ne plus financer obligatoirement un centre de formation. Marseille et Lyon s'attaquent désormaisà Monaco. Ils estiment que le club de la Principauté impose une concurrence déloyale à leurs adversaire...

Monaco signe un très bon début de championnat mais a des ennuis avec les plus grands clubs français, Lyon et Marseille en tête. Là, c'est l'heure de la rentabilité et tout est bon afin de faire rentrer de l'argent dans les caisses. Il y a peu, les clubs de L1 ont obtenu l'autorisation de ne plus financer obligatoirement un centre de formation. Marseille et Lyon s'attaquent désormaisà Monaco. Ils estiment que le club de la Principauté impose une concurrence déloyale à leurs adversaires. A Monaco, les joueurs jouissent d'un régime fiscal favorable qui fait souvent la différence. Ainsi, Shabani Nonda est resté à Monaco la saison passée malgré des offres intéressantes de Lyon et de Marseille. Le joueur ne voulait pas perdre ses avantages fiscaux dont une imposition inférieure au niveau des salaires et des primes. Monaco risque, de plus, d'hériter d'une place européenne en fin de saison. Or, une participation à la Ligue des Champions rapporte une fortune. Il fut un temps où Monaco avait un remarquable centre de formation mais dépensait de l'argent en achetant des joueurs dans les clubs français. Monaco était alors apprécié car son argent permettait à ses fournisseurs de nouer les deux bouts, ce qui est moins le cas. Ce club n'était-il toléré en L1 que pour son argent ? Les Monégasques, comme le souligne GérardErnault, de France-Football, ne coûtent rien aux contribuables français, n'approfondissent pas le trou de la sécurité sociale, mais procurent une grosse renommée internationale à la L1. Mais, cela, Lyon et Marseille s'en moquent comme de leur premier bouchon ou de leur dernier pastis. (P. Bilic)éRIC HASSLI va casser son contrat avec Metz (L1) qui recrutera le défenseur Mehdi Méniri, 26 ans, de Troyes. LE MANS : le coach Thierry Goudet estime qu'il ira jusqu'au terme de la saison même si club ferme la marche en L1. MONACO : le groupe industriel russe Fedcominvest, principal sponsor, a été blanchi de tous soupçons quant à des malversations financières. YANN LACHUER, capitaine d'Auxerre, souffre d'une fracture à un orteil du pied droit. AJACCIO se félicite d'avoir engagé une vieille connaissance de Bruges, du GBA et de St-Trond : Dalibor Mitrovic. ARBITRAGE : les oreillettes ne font plus l'unanimité chez les arbitres qui trouvent le système trop lourd et pas assez au point techniquement. BUTEURS : 1. Manchev (Lille), Drogba (Marseille), Niong (Strasbourg) 5 buts ; 4. Cissé (Auxerre), Gyuli (Monaco) 4.