Le week-end passé, j'ai eu l'occasion d'aller faire un peu de scouting aux Pays-Bas pour Monaco. Samedi, j'ai assisté à La Haye-Heracles Amelo (2-2). J'ai pu voir évoluer Timothy Derijck, le défenseur central belge pour lequel le Club Bruges a fait le forcing pendant le mercato. Il a d'ailleurs marqué pour La Haye, ses nouvelles couleurs. Au premier tour, il était encore à Feyenoord. L'an passé, il avait été prêté à Dender. C'est un bon p'tit joueur.
...

Le week-end passé, j'ai eu l'occasion d'aller faire un peu de scouting aux Pays-Bas pour Monaco. Samedi, j'ai assisté à La Haye-Heracles Amelo (2-2). J'ai pu voir évoluer Timothy Derijck, le défenseur central belge pour lequel le Club Bruges a fait le forcing pendant le mercato. Il a d'ailleurs marqué pour La Haye, ses nouvelles couleurs. Au premier tour, il était encore à Feyenoord. L'an passé, il avait été prêté à Dender. C'est un bon p'tit joueur. Pour l'anecdote : quand je disais la semaine passée que transférer un joueur pendant le mercato d'hiver, c'était du poker... On peut dire que De Graafschap vient de réaliser un full house avec le transfert d'un jeune joueur israélien de Chelsea : Ben Sahar. Il faut quand même préciser qu'il est là sur base d'un prêt, et ce grâce à un partenariat entre les deux clubs. C'est un véritable phénomène. Chelsea l'a prêté pour lui donner un peu de temps de jeu. Face à Willem II (1-0), il a mis un but de fou ! La grande classe. On peut dire que ça, c'est du vrai partenariat. Chelsea prête des bons éléments et pas ses pommes pourries. Sahar est un mec qui est capable de s'intégrer rapidement. En plus, il parle anglais. Le football israélien est véritablement en pleine progression. Les équipes de jeunes jouent de mieux en mieux. J'ai aussi vu la rencontre entre le NAC Breda et Utrecht (1-1). Ce sont deux équipes complètement différentes. Le NAC joue le haut du panier. C'est une formation principalement constituée de mecs qui n'étaient plus alignés dans les grands clubs. Ces joueurs " en crise " bénéficient de temps de jeu sans subir une trop grosse pression malgré les quelques 18.000 spectateurs. Le Ghanéen Matthew Amoah a réussi à s'y relancer après un passage difficile au Borussia Dortmund durant la saison 2005-2006. Pierre van Hooijdonk, après un passage à Fenerbahçe, était aussi venu se ressourcer à Breda en 2005, pour ensuite signer à Feyenoord. J'ai aussi assisté à la bonne performance du Belge Tom Caluwé. Il a mis son petit goal. On parle souvent de Sébastien Pocognoli ou de Moussa Dembélé. Honnêtement, je trouve dommage que l'on ne mette pas assez en avant les qualités de Caluwé. Ce mec est titulaire chaque week-end à Utrecht. Il fait toujours ses matches. On peut dire que c'est un Belge anonyme du championnat hollandais. Dimanche, j'ai été voir Roda-PSV (1-1). Le match débutait à 12 h 30. C'est marrant ce genre d'horaires. Tu arrives au stade à 11 h, tu manges un petit truc, puis tu regardes le match. Sympa ! C'est maintenant Harm Van Veldhoven, l'ancien coach du GBA, qui entraîne Roda. Il y a une véritable colonie belge là-bas : Bram Castro, Davy de Fauw, Laurent Delorge, Jamaïque Vandamme, Cliff Mardulier, Jeanvion Yulu-Matondo, Vincent Lachambre et Dieter van Tornhout. Les trois premiers étaient titulaires, les deux derniers étaient blessés et les autres sur le banc. La saison passée, il y avait encore Cheik Tioté (Twente) et Roland Lamah (Le Mans). De plus, Roda vient de transférer un jeune Anderlechtois qui évoluait la saison passée au Brussels : Arnaud Sutchuin. Durant le premier tour, il jouait en réserves au Sporting. C'est vraiment surprenant que le Sporting laisse filer une nouvelle fois un de ses jeunes. Le PSV n'est, par contre, plus que l'ombre de lui-même. A part Ibrahim Affelay, il n'y a plus rien dans l'équipe de Huub Stevens, qui avait coaché Roda de 2005 à 2007 avant le PSV. L'ambiance était d'ailleurs un peu chaude. Le jeune Belge dont tout le monde parle, Stijn Wuytens, n'a même pas joué. Timmy Simons a, lui, transformé un penalty. Quand tu vas voir un match en Hollande, tu n'es vraiment pas dépaysé. Il y a énormément de Belges, même parmi les supporters. En plus, pour les scouts, c'est un véritable régal. Les matches sont étalés tout au long du week-end, ce qui te permet d'en voir plusieurs. C'est un des seuls championnats où les clubs sont autant actifs durant le mercato d'hiver. Les clubs travaillent vraiment ensemble et s'échangent souvent des joueurs. Les dirigeants de clubs considèrent également que si tu n'as pas réussi dans un club, tu ne deviens pas automatiquement une m.... En plus, en Hollande, il y a souvent de nouvelles perles étrangères. Un véritable paradis pour les scouts ! recueilli par tim baete par stéphane pauwels