La mythique Aston Martin s'est longtemps dévoilée sur les écrans des salles de cinéma. L'an prochain, la voiture préférée de James Bond pourra aussi être admirée sur les circuits de F1. Grâce au richissime homme d'affaires canadien Lawrence Stroll, dont la fortune est estimée à 2,3 milliards d'euros.
...

La mythique Aston Martin s'est longtemps dévoilée sur les écrans des salles de cinéma. L'an prochain, la voiture préférée de James Bond pourra aussi être admirée sur les circuits de F1. Grâce au richissime homme d'affaires canadien Lawrence Stroll, dont la fortune est estimée à 2,3 milliards d'euros. Avec un consortium, il a payé 220 millions d'euros pour s'assurer 20% des parts de la marque automobile britannique, qui sponsorise encore l'écurie de F1 Red Bull jusque fin 2020. Et il y a de très grandes chances de retrouver Lance Stroll au volant. Le fils de Lawrence Stroll et de Claire-Anne Callens, une créatrice de mode belge, est âgé de 21 ans et entamera bientôt sa quatrième saison en Formule 1. Avec le soutien financier de son père, la retraite n'est pas encore pour demain. Lors de sa première saison chez Williams (2017), il avait terminé 12 e. L'année suivante, il a dû se contenter d'une 18e place et était parti chez Racing Point, l'ancien Force India qui avait été sauvé de la faillite par le milliardaire canadien en août 2018. A l'époque, celui-ci avait payé 106 millions et avait aussi épongé les dettes (17 millions) de Force India. Avec une 15e place, Lance Stroll avait fait un peu mieux qu'en 2018. Son équipier mexicain Sergio Pérez avait terminé 10e du championnat du monde et est encore sous contrat jusqu'en 2022 avec le team. Lawrence Stroll est un amateur d'automobiles et sa collection d'anciens modèles Ferrari figure parmi les plus grandes du monde, mais il a surtout fait fortune dans la mode, avec des investissements réussis dans Tommy Hilfiger et Michael Kors. Reste à voir si Aston Martin sera un nouveau coup dans le mille. L'entreprise attend beaucoup du lancement de la DBX, le premier SUV de la marque en 107 ans d'existence. Et il espère encore davantage de publicité positive après le lancement du nouveau film de James Bond ( No Time To Die) prévu en avril. On pourra en effet y admirer quatre Aston Martin.