Lommel a été brillant lors de ses retrouvailles avec la D1 avant de glisser dans la seconde partie du classement. Il a réalisé un championnat anonyme, dépourvu du moindre petit exploit. Afin d'acquérir plus de régularité, il a enrôlé des joueurs d'expérience.
...

Lommel a été brillant lors de ses retrouvailles avec la D1 avant de glisser dans la seconde partie du classement. Il a réalisé un championnat anonyme, dépourvu du moindre petit exploit. Afin d'acquérir plus de régularité, il a enrôlé des joueurs d'expérience.DEFENSEDavidts et Volders ont chacun défendu le but à 18 reprises lors de l'exercice précédent. Le premier a entamé le championnat, soufflant le chaud et le froid, dépourvu de confiance. Il a commis quelques gaffes à la relance et perdu sa place. Il est maintenant dans le noyau B. Vaskovic le remplace. Le jeune Serbe est entré en concurrence avec Volders pendant la préparation. Tous deux ont reçu leur chance de manière équitable. L'entraîneur désignera le titulaire peu avant le championnat. Segers a rempilé pour un an à gauche. C'est une bonne chose car Filipovic est devenu Belge grâce à son mariage et donc moins cher pour Roda JC. Scavone, d'un naturel moins offensif que Segers, constitue une alternative. Nassen, qui évolue à l'étage inférieur, est remplacé par Brocken. A l'arrière droit, il est tactiquement plus fort que Vincken et ses passes transversales sont excellentes. Son expérience et son calme, y compris en dehors du terrain, constituent d'autres atouts, même s'il devra travailler dur pour retrouver son niveau, après une longue indisponibilité. Si Hoefkens peut confirmer sa saison passée, il est prêt pour l'élite. A côté de lui, Lommel a le choix entre Schoofs, petit mais vif et mobile, et Noben, un diesel. Nobel, qui ne rajeunit pas,est un remplaçant idéal. Il ne trouve ses marques qu'au fil de la saison. Moreel constitue une autre option. ENTREJEULommel retrouve une vieille connaissance, De Condé, à la place de Mennes. Râleur quand il devait jouer sur les flancs, le meneur ne s'est épanoui ni au Standard, ni à Charleroi ni à Alost. Il doit réussir son retour pour faire oublier ses choix de carrière malheureux. Le coeur de l'équipe est tchèque, avec Culek et Valenta. Culek est le patron incontesté de l'équipe. Professionnel, travailleur, il revient de vacances sans un gramme de graisse. Depuis des années, Baranyos se considère comme un grand joueur. La saison passée, il a délivré sept assists et marqué six buts. Mais il n'est pas travailleur. Le Hongrois s'appuie surtout sur sa technique, ce qui n'est pas nécessairement une qualité quand on évolue dans une équipe qui subit huit matches sur dix. Comme chaque été, il se voyait déjà transféré dans un grand club -le top 3 du Portugal, rien de moins- et il avait annoncé son départ à Lommel. Aux dernières nouvelles, il effectuerait un test quelque part en Grèce. Valenta, engagé en cours de saison pour succéder à Baranyos, est un véritable numéro dix. En huit matches de championnat, il a délivré quatre assists et marqué trois buts. S'il tient cette moyenne cette année, Lommel dispose d'un grand joueur qu'il pourra ensuite monnayer au prix fort.Il y a un trou à gauche, surtout si Filipovic part, même s'il n'est pas un médian. Dekelver devrait tenir cette position, bien qu'il soit droitier. Il n'aime pas tellement rester sur le flanc mais son pied droit peut constituer une bonne arme. Lommel a encore un médian polyvalent en réserve: Wim Van Diest. ATTAQUE Waligora reste sur une brillante saison, Tankary a alterné le bon et le moins bon à l'occasion de ses débuts parmi l'élite et Scheepers se retrouve dans le noyau B. Jacobs, qui vient de Turnhout, est grand, costaud, volontaire et avide d'apprendre. Il constitue une bonne alternative. CONCLUSIONLommel évolue dans un 4-4-2 qui peut se muer en 4-3-3 en fonction du rôle du médian gauche. Plus expérimenté que la saison passée, le club campinois va sans doute être plus calculateur aussi. Il espère en tout cas vivre un championnat sans problème.Peter T'Kint