Après la débâcle vécue sous Johan Boskamp et l'intermède Pierre Denier, le RC Genk a confié son équipe à Sef Vergoossen. L'entraîneur néerlandais a établi des règles strictes, sur le terrain comme en-dehors. Il a déjà rendu un brin de confiance au groupe. La saison passée a également été émaillée de tensions et de bouleversements à l'échelon directionnel. Cet aspect-là est également en ordre et plus rien ne semble s'opposer à un redressement du club limbourgeois. Pendant la préparation, il a déjà écoulé 16.500 abonnements, ce qui prouve que l'équipe n'a pas perdu son crédit auprès des supporters.
...

Après la débâcle vécue sous Johan Boskamp et l'intermède Pierre Denier, le RC Genk a confié son équipe à Sef Vergoossen. L'entraîneur néerlandais a établi des règles strictes, sur le terrain comme en-dehors. Il a déjà rendu un brin de confiance au groupe. La saison passée a également été émaillée de tensions et de bouleversements à l'échelon directionnel. Cet aspect-là est également en ordre et plus rien ne semble s'opposer à un redressement du club limbourgeois. Pendant la préparation, il a déjà écoulé 16.500 abonnements, ce qui prouve que l'équipe n'a pas perdu son crédit auprès des supporters. DÉFENSEDans le but, Bram Castro (19 ans) est numéro trois, Jan Moons et Istvan Brockhauser se disputant la première place. Peut-être Moons obtiendra-t-il la préférence? Ses qualités plus étoffées lui permettent de mieux diriger la défense et de mieux jouer devant son but. La saison passée, l'arrière droit a causé maints soucis. La revalidation de Juha Reini étant enfin achevée, le problème devrait être réglé. Du haut de son 1,88 mètre, couplé au 1,91 mètre de l'international albanais Ervin Fakaj, un transfert, il doit apporter un plus à la défense sur les phases arrêtées. Pour l'autre côté de la défense, l'équipe possède un duo qui a déjà évolué ensemble la saison passée: Didier Zokora dans l'axe et Akram Roumani à l'arrière gauche. En plus, ces deux hommes ne sont pas dénués d'aptitudes offensives, Zokora avec ses rushes dans l'axe et Roumani sur les coups francs. Sef Vergoossen ne manque pas d'alternatives: Wilfried Delbroek, Stefan Teelen (à gauche), Hans Leenders (dans l'axe) et Kevin Vanbeuren (à droite). ENTREJEUGenk possède des médians latéraux capables de réaliser une action, avec Koen Daerden à gauche et Mirsad Beslija, le Bosniaque au tempérament offensif enrôlé pour pallier le départ à Anderlecht de Hendrikx à droite. En plus, Juha Reini peut constituer une alternative s'il glisse un cran en avant, sans oublier Mike Origi, également suceptible de jouer sur le flanc. Dans l'axe, le duo Josip Skoko- Bernd Thijs doit faire mieux que la saison passée. Thijs manquait de confiance et n'a obtenu qu'en fin de saison la chance d'évoluer dans un rôle plus varié avec le meneur australien. Il pourrait maintenant retirer un meilleur rendement de ses longs tirs. Si ça ne marche pas, Genk peut faire appel à Justice Wamfor, un Camerounais au tempérament défensif, à Wilfried Delbroek, ou à Didier Zokora. Pendant la préparation, celui-ci a évolué quelques fois dans l'entrejeu. Il est de ces défenseurs qui aiment s'infiltrer dans les brèches et est donc tout à fait capable d'évoluer dans l'entrejeu, pour autant qu'il ne soit pas directement chargé d'attaquer. Le choix ne manque pas, puisque la sélection compte encore Rogerio de Oliveira et les jeunes Céderic Van der Elst, Stefan Teelen, Rachid Tibari, Jeroen Coppens et Marco Ingrao. ATTAQUELe principal changement dans ce secteur n'est autre que Moumouni Dagano, qui doit épauler Wesley Sonck. Grand et fort, Dagano doit former un duo efficace avec Sonck, vif et rapide. Mirsad Beslia, Mike Origi, Alex Di Gregorio, Thomas Chatelle et Rachid Tibari sont leurs doublures. CONCLUSIONLa campagne de transferts de Genk a dégagé deux tendances, ces derniers mois : compte tenu de la faiblesse de l'équipe sur les phases arrêtées, Genk a enrôlé des gabarits. Compte tenu du gouffre financier dû à la rénovation du stade, le club a fait davantage confiance aux jeunes. Le Racing dispose donc dans chaque ligne de renforts. Genk entame le championnat plus modestement que l'an dernier. Il ne clame plus ses ambitions: une place dans la première partie du tableau lui suffit, affirme-t-il. Toutefois, il doit être capable de s'implanter dans le subtop du classement. Raoul De Groote