Jesse De Preter constate que c'est le calme plat, alors qu'on devrait être en pleine préparation du mercato. " Normalement, clubs et agents effectuent un tour d'horizon en mars et avril, mais tout le monde attend. L'incertitude reste énorme suite au manque de leadership au sein de la Pro League. On n'ose pas décider ce que chacun comprend : on ne jouera plus cette saison. "

Il plaide en faveur de la mise au chômage technique des joueurs. " Les clubs craignent qu'ils ne rompent leur contrat parce qu'ils ne gagneraient que 2.300 euros par mois ? La loi de 1978 les autorise de toute façon à mettre fin à leur contrat à tout moment. Que les clubs belges concluent un gentlemen's agreement. Le règlement de la FIFA prévoit les situations de force majeure sur le plan international. Allez donc trouver un juge qui nierait la situation actuelle ! Donc, si un de mes joueurs reçoit pareille proposition, je lui dirais de l'accepter, mais à condition que ça soit valable pour chaque employé du club. "

Cette crise marque-t-elle la fin du système des transferts ? " Non, mais les clubs vont percevoir beaucoup moins d'argent. Certains vont disparaître, d'autres auront moins d'argent à dépenser. Joueurs et managers vont donc gagner moins. L'excédent d'agents va par conséquent s'autoréguler. Il va y avoir des bureaux plus importants et davantage de collaboration. Notre association ne s'y oppose pas. "

Jesse De Preter constate que c'est le calme plat, alors qu'on devrait être en pleine préparation du mercato. " Normalement, clubs et agents effectuent un tour d'horizon en mars et avril, mais tout le monde attend. L'incertitude reste énorme suite au manque de leadership au sein de la Pro League. On n'ose pas décider ce que chacun comprend : on ne jouera plus cette saison. " Il plaide en faveur de la mise au chômage technique des joueurs. " Les clubs craignent qu'ils ne rompent leur contrat parce qu'ils ne gagneraient que 2.300 euros par mois ? La loi de 1978 les autorise de toute façon à mettre fin à leur contrat à tout moment. Que les clubs belges concluent un gentlemen's agreement. Le règlement de la FIFA prévoit les situations de force majeure sur le plan international. Allez donc trouver un juge qui nierait la situation actuelle ! Donc, si un de mes joueurs reçoit pareille proposition, je lui dirais de l'accepter, mais à condition que ça soit valable pour chaque employé du club. " Cette crise marque-t-elle la fin du système des transferts ? " Non, mais les clubs vont percevoir beaucoup moins d'argent. Certains vont disparaître, d'autres auront moins d'argent à dépenser. Joueurs et managers vont donc gagner moins. L'excédent d'agents va par conséquent s'autoréguler. Il va y avoir des bureaux plus importants et davantage de collaboration. Notre association ne s'y oppose pas. "