Dimanche, il a fallu attendre le dernier quart d'heure pour voir un Africain issu de l'Aspire Academy monter sur le terrain pour un Eupen très faible : l'Ivoirien Ignace Konan N'Dri (19 ans), qui a joué quelques matches la saison passée mais a disputé ses premières minutes de la saison au Sporting. La semaine passée, Silas Gnaka, un autre Africain académicien, a ét...

Dimanche, il a fallu attendre le dernier quart d'heure pour voir un Africain issu de l'Aspire Academy monter sur le terrain pour un Eupen très faible : l'Ivoirien Ignace Konan N'Dri (19 ans), qui a joué quelques matches la saison passée mais a disputé ses premières minutes de la saison au Sporting. La semaine passée, Silas Gnaka, un autre Africain académicien, a été titularisé. Les semaines précédentes, aucun joueur de l'Aspire Academy n'a été repris. C'eût été impensable il y a quelques années. En 2016, quand Eupen a été promu, la moitié de son noyau provenait de l'académie. Douze footballeurs avaient été formés au Sénégal, un à Doha. Cette saison-là, Henry Onyekuru, Eric Ocansey et Amine Lazare avaient procuré de bons moments aux amateurs de football. Au début de la deuxième saison, la moitié des joueurs d'Eupen (12 sur 24) venaient encore de l'Aspire Academy. Suite à l'arrivée de Claude Makelele, ils ont été de moins en moins nombreux. En début de saison, seuls 8 des 27 joueurs du noyau étaient issus de l'académie. Ocansey a ensuite été vendu à Courtrai, Eupen a rompu le contrat de Suleymane Aw et Lazare a rejoint Charleroi. Le 30 janvier dernier, le médian offensif ghanéen Isaac Nuhu (18 ans) a obtenu un contrat. Il est actuellement le dernier joueur en provenance de l'académie du Sénégal mais il se produit avec les U21. Quand les Qataris d'Aspire Football Dreams ont acheté Eupen en 2012, c'était avant tout pour faire découvrir le football professionnel aux jeunes ayant bouclé leur formation à Doha et à Dakar et les revendre ensuite. Ils y sont parvenus avec Henry Onyekuru puis avec Moussa Wague. Ils ont ensuite décidé de fermer l'académie africaine fin 2019, contraignant Eupen à revoir sa politique de recrutement. Toutefois, des jeunes talents formés au Qatar peuvent encore rejoindre le KAS Eupen.