Loué par Chelsea la saison dernière, Romelu Lukaku avait inscrit quinze buts, contribuant largement à la cinquième place d'Everton en Premier League. Cette saison, il n'a marqué que huit fois en championnat et son équipe n'occupe que la quatorzième position. Les Toffees livrent une saison décevante. L'attaquant belge, transféré à titre définitif pour 35 millions d'euros l'été dernier, n'a pas été épargné par la critique non plus. Pour Nico Vaesen, qui a joué en Angleterre pendant huit ans et y est aujourd'hui agent de joueurs, le rendre responsable du manque de régularité d'Everton serait toutefois injuste.
...

Loué par Chelsea la saison dernière, Romelu Lukaku avait inscrit quinze buts, contribuant largement à la cinquième place d'Everton en Premier League. Cette saison, il n'a marqué que huit fois en championnat et son équipe n'occupe que la quatorzième position. Les Toffees livrent une saison décevante. L'attaquant belge, transféré à titre définitif pour 35 millions d'euros l'été dernier, n'a pas été épargné par la critique non plus. Pour Nico Vaesen, qui a joué en Angleterre pendant huit ans et y est aujourd'hui agent de joueurs, le rendre responsable du manque de régularité d'Everton serait toutefois injuste. " On attendait beaucoup de Lukaku parce qu'il avait souvent marqué la saison dernière et parce que le club a consenti de gros efforts pour l'engager mais je trouve qu'il se débrouille bien ", dit Vaesen. " L'équipe tourne moins bien et il y a plusieurs raisons à cela : elle a loupé son départ, son calendrier est plus lourd à cause de la Coupe d'Europe, le noyau est un peu étroit, certains joueurs importants, dont Leon Osman, ont été blessés... Je pense qu'Everton doit se féliciter de pouvoir compter sur Romelu Lukaku car sans lui, ce serait pire encore. " D'autant qu'en Europa League, Lukaku a inscrit huit buts, ce qui fait de lui le meilleur buteur européen du moment et le meilleur réalisateur de l'histoire européenne des Toffees. " La raison principale pour laquelle ça a tourné un peu moins bien pour lui, c'est qu'il a accumulé les petites blessures embêtantes ", dit Vaesen. " Cela a brisé son rythme. Ces dernières semaines, il n'a plus rien ressenti et a on a tout de suite vu qu'il retrouvait son rendement. Si Everton est arrivé en huitièmes de finale de l'Europa League, c'est en grande partie à ses buts qu'il le doit. Je pense qu'il va encore en inscrire quelques-uns en Premier League également. Le prix qu'il a coûté a mis une certaine pression sur ses épaules, on attendait beaucoup de lui mais il a bien géré tout cela. Je trouve aussi qu'il a progressé sur le plan footballistique. Avant, il misait beaucoup sur sa puissance et sa vitesse face au but, on sentait qu'il avait soif de marquer. Aujourd'hui, il est aussi capable d'évoluer dos au but et de combiner. " Winston Reid (26), défenseur central de West Ham United, estime que Romelu Lukaku a le profil d'un joueur de Premier League, d'autant qu'il n'a que 21 ans. " He's still a young kid ", dit l'international néo-zélandais (auteur d'un but contre la Slovaquie au Mondial 2010) qui, avec son mètre nonante et un et ses 87 kg, se débrouille également très bien en championnat d'Angleterre. " Lukaku est très athlétique, il est solide et rapide et c'est ça qui compte en Premier League. Il peut évoluer en pivot, il protège bien son ballon avec son corps, ce qui pose des problèmes aux défenseurs adverses. Ceux-ci doivent également veiller à ne pas lui laisser trop d'espace car il est très rapide au démarrage. Il est dangereux dans le rectangle comme en dehors et c'est un bon finisseur. Dans un bon jour, il est inarrêtable. C'est un des meilleurs attaquants du championnat. Il a moins marqué cette saison que l'an dernier mais c'est sur plusieurs années qu'il faudra le juger. C'est son évolution à long terme qui compte. Quand Chelsea achète un joueur aussi jeune, c'est qu'il est exceptionnellement doué. Et Everton n'aurait jamais dépensé 28 millions de Livres pour un mauvais joueur. Il est déjà plus mûr que l'an dernier mais il est encore tellement jeune. S'il inscrit trente buts la saison prochaine, et il en a le potentiel, on dira qu'il est un des meilleurs attaquants du monde. C'est comme ça : les attaquants sont toujours jugés sur le nombre de buts qu'ils marquent. " Jusqu'ici, Lukaku a scoré à 34 reprises en 75 matches sous le maillot d'Everton. Comment l'utiliser au mieux en fonction de ses qualités ? " Le mieux, c'est de lui adresser une passe rapide dans la profondeur et dans ses pieds ", dit Andy De Smet, professeur à l'école fédérale des entraîneurs, qui travaille également comme scout pour Everton et suit attentivement les prestations de Lukaku avec les Diables Rouges. " On dit souvent que sa technique pourrait être meilleure mais il a déjà beaucoup progressé au niveau de sa première touche de balle et, comme il utilise très bien son corps, il est difficile de lui prendre le ballon. C'est sa plus grande qualité à Everton : il est impliqué dans le jeu, garde bien le ballon et peut remiser. Si l'équipe peut compter sur un médian qui bouge beaucoup, son rendement augmente. Sur le premier but d'Everton face à Newcastle, il a reçu un ballon dans l'axe et il l'a parfaitement remis à James McCarthy, qui a surgi de la deuxième ligne. Avec des ailiers qui rentrent dans le jeu et attirent leur arrière latéral, comme Eden Hazard chez les Diables Rouges, il est moins efficace car il y a moins d'espace pour le servir dans l'axe. Et si on joue dans des espaces courts, il manque peut-être un peu de finesse pour remiser. Il n'a pas l'habitude de jouer de la sorte. En équipe nationale, il est rare qu'on lui adresse de longs ballons comme c'est le cas à Everton. C'est un choix respectable mais il joue moins en faveur de Lukaku car cela ne correspond pas à son style de jeu. C'est pourquoi ça tourne souvent moins bien pour lui avec les Diables. Il n'empêche qu'il monopolise deux hommes pendant tout un match car il est puissant et rapide. Dès qu'il est parti, on ne le revoit plus. En reconversion, c'est un atout non négligeable. C'est pourquoi en deuxième partie de saison, à l'exception des grands clubs, presque tout le monde joue défensivement contre Everton. On cherche à ne pas laisser d'espace à Lukaku. Sur les centres, il n'est pas aussi fort que Christian Benteke car il se retrouve souvent en deuxième zone. S'il marque sur un centre, c'est souvent en profitant d'un rebond parce qu'il est plus prompt que son défenseur. C'est ainsi qu'il a marqué contre Crystal Palace et West Ham au premier poteau. Il a inscrit au moins quatre buts de la sorte cette saison. Everton est un club qui lui convient parfaitement. " PAR CHRISTIAN VANDENABEELE" Dans un bon jour, il est inarrêtable. " Winston Reid, défenseur central de West Ham